Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Auteur: Rédaction internationale | informacion@granma.cu

17 août 2017 18:08:58

« C’est quand la menace impériale se fait plus pressante que le peuple doit descendre dans les rues pour prouver que nous sommes un peuple souverain et digne » • Jorge Arreaza, ministre vénézuélien des Affaires étrangères


Les Vénézuéliens se sont prononcés contre les déclarations hostiles du président Donald Trump.

CARACAS.— Le ministre vénézuélien des Affaires étrangères, Jorge Arreaza, a dénoncé les déclarations du président des États-Unis, Donald Trump, sur une éventuelle intervention militaire au Venezuela, et il en a appelé au soutien du peuple vénézuélien, qui s’est mobilisé lors d’une marche.

 

« C’est quand la menace impériale se fait plus pressante que les Vénézuéliens doivent descendre dans les rues pour montrer que nous sommes un peuple souverain et digne », a-t-il signalé au cours de la mobilisation anti-impérialiste qui s’est déroulée à Caracas.

 

La mobilisation a réuni des représentants d’organisations, de mouvements et de secteurs sociaux qui se sont massés devant le siège du gouvernement vénézuélien pour protester contre les récentes menaces proférées par le président Trump contre ce pays d’Amérique du Sud.

 

Arreaza a indiqué que les États-Unis devraient réfléchir avant de proférer des menaces à la suite des prises de position en faveur du Venezuela par des organismes internationaux, de l’Amérique latine et de géants comme la Chine et la Russie, a rapporté l’agence AVN.

 

« Ils devront réfléchir, et souhaitons que, comme le signalait le commandant Hugo Chavez et comme l’a rappelé le président Nicolas Maduro, nous puissions établir des relations de respect mutuel avec les États-Unis », a-t-il ajouté.

 

Plus loin, il a souligné que le Venezuela est résolu à défendre sa souveraineté à travers le dialogue et l’entente, ou par n’importe quel autre moyen.

 

« Notre main est tendue si vous voulez la saisir. Autrement, elle peut devenir un poing déterminé à défendre la patrie de Bolivar et de Chavez », a-t-il dit.

 

Les déclarations du ministre sont intervenues plusieurs jours après les déclarations du président Trump, selon lesquelles Washington envisagerait « plusieurs options » concernant la situation du Venezuela.

 

Trump a signalé qu’il n’écartait pas « une option militaire » contre ce pays. « Nous avons des troupes dans le monde entier, à des endroits très, très lointains », et le Venezuela « n’est pas loin », rapporte l’agence RT en citant le président des États-Unis.

 

Pour sa part, le 14 août, le vice-président exécutif Tareck El Aissami a rejeté catégoriquement les déclarations aux velléités d’ingérences du vice-président étasunien Mike Pence contre le Venezuela.

 

Dans une douzaine de messages diffusés sur les réseaux sociaux, il a condamné la position de Mike Pence qui, lors d’un entretien avec le président colombien Juan Manuel Santos, a réitéré l’intention de Washington de soumettre le Venezuela à un isolement politique, économique et diplomatique.

 

« En Colombie, le vice-président Mike Pence a émis des déclarations que nous rejetons catégoriquement. Nous ne sommes pas une arrière-cour, monsieur le vice-empereur », a écrit El Aissami sur son compte twitter.

 

Et de souligner que les récentes déclarations hostiles du gouvernement des États-Unis n’ont pas entamé la volonté démocratique et pacifique des plus de 8 millions de Vénézuéliens qui ont participé aux élections du 30 juillet dernier pour élire les membres de l’Assemblée nationale constituante (ANC). (Rédaction internationale).

 

Source:


http://fr.granma.cu/mundo/2017-08-17/le-venezuela-est-un-berceau-de-libertadors-et-ne-se-soumettra-jamais-a-lempire

 

http://bolivarinfos.over-blog.com/ 2017/08/venezuela-le-venezuela-est-un-berceau-de-liberateurs-et-ne-se-soumettra-jamais-a-l-empire.html

Le Venezuela est un berceau de Libérateurs et ne se soumettra jamais à l’Empire

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :