Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le ministre de l'Agriculture Urbaine Freddy Bernal a informé samedi soir que 68 palettes d’aliments soustraits aux caisses destinées aux Comités Locaux d'Approvisionnement et de Production (CLAP) accaparées ont été saisies dans un camion privé, dans l'état de Vargas.

 

Il a précisé à Venezolana de Televisión que cette saisie a été réalisée grâce au déploiement du renseignement social des CLAP qui ont informé de la manipulation illégale des aliments.

 

Il a souligné la collaboration de la Police Nationale Bolivarienne, de l'Inspection Nationale des Prix Justes et de la Zone de Défense Intégrale qui a été coordonnée en seulement 48 heures.

 

Sur place, on a trouvé un scanner, acheté sans doute avec des dollars de l'Etat à taux préférentiel et des médicaments contre le diabète.

 

« Que pouvons-nous conclure ? Qu'ici, une mafia est installée qui, certainement avec des complicités dans le port, récupère les caisses des CLAP. Les conteneurs arrivent ici, ils en sortent les caisses CLAP et ensuite, ils les empaquettent pour les vendre à des pris de spéculation, » a expliqué Bernal.

 

Il a souligné que le Ministère Public a demandé qu'on enquête sur cette affaire « jusqu'à ses ultimes conséquences » et qu'on détermine les complicités s'il y en a.

 

L'endroit où les produits ont été trouvés va devenir, après les démarches légales, « d'utilité publique de l'Etat » pour qu'à l'avenir, ce soit un centre d’empaquetage et de distribution pour l'état de Vargas. Les camions en feront aussi partie.

 

Bernal a demandé à tout le pays que « quand il observe quelque chose d'illégal, un mouvement bizarre, des entrées et des sorites de nourriture, des allées et venues irrégulières de camions, ils le dénoncent à @ClapOficial et immédiatement, nous ferons ce qu'il faut pour continuer à affronter les mafias et la guerre économique. »

 

Pour sa part, le gouverneur de Vargas, Jorge Luis García Carneiro a souligné que le peuple doit être en alerte parce qu'il est important que la façon dont on a réussi à détecter cette mafia se répète dans tout le Venezuela.

 

Il a garanti qu'à Vargas, toute information concernant cette sorte d'illégalités sera traitée.

 

Darío Vivas du Parti Socialiste Uni du Venezuela (PSUV) a aussi précisé que dans le camion se trouvaient de la farine, du riz, du café, de la mayonnaise et des médicaments, ce qui montre l'intérêt de certains secteurs à porter atteinte au peuple vénézuélien en encourageant le bachaqueo1.

 

Traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

 

NOTE de la traductrice:
1Achat de produits subventionnés pour les revendre à des prix beaucoup plus élevés.

Source en espagnol :

http://www.correodelorinoco.gob.ve/gobierno-da-duro-golpe-a-mafias-dedicadas-a-la-sustraccion-de-alimentos-y-medicinas/

URL de cet article :

Venezuela : Coup dur pour les mafias qui se consacrent à la soustraction d'aliments et de médicaments
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :