Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Cour Pénale du Tribunal Suprême de Justice (TSJ) a accordé vendredi l’assignation à résidence à Leopoldo López qui purge une peine de presque 14 ans de prison pour instigation à la violence, dommages aux biens, incendie et association de malfaiteurs, des délits commis pendant le déroulement du plan insurrectionnel La Sortie, en 2014. Cette mesure humanitaire est due à « de sérieux signalements d’irrégularités dans la distribution du dossier à un Tribunal d'Application des peines » et « en vertu d'informations reçues sur l'état de santé » de López, indique le TSJ.

 

Cette décision a été effective au petit matin de samedi, l'avocat de López, Javier Cremades, l'a confirmé sur Twitter à 6H52 : «  Leopoldo López est chez lui, à Caracas avec Lilian et leurs enfants. Il n'est pas encore libre, il est assigné à résidence. Il est sorti ce matin. » López serait chez lui depuis 4 heures du matin.

 

Note de presse du TSJ indique :

 

Suite à un rapport du magistrat Maikel Moreno, la Cour Pénale du Tribunal Suprême de Justice s’est saisie d'office de l'affaire contre le citoyen Leopoldo López, en vertu de signalements sérieux d’irrégularités sur la distribution du dossier à un Tribunal d'Application des peines et en vertu d'informations que nous avons reçues sur l'état de santé du dirigeant politique, le magistrat rapporteur, Maikel Moreno a considéré conforme au droit d'accorder à López une mesure humanitaire effective ce même 7 juillet.

 

En février 2014, López, qui a aussi participé au coup d'Etat du 11 avril 2002, a mis en place le plan d'insurrection La Sortie et appelé l'opposition vénézuélienne à prendre les rues de Caracas et des principales villes du Venezuela « jusqu'à ce que ceux qui nous gouvernent s'en aillent. »

 

Cette conspiration a fait 43 morts par assassinat, 800 blessés et d'innombrables dégâts matériels comme l'incendie de centres de santé, d'universités et d'écoles, d'unités de transport public et de centres de distribution des aliments. Pour instigation à la violence, dommages aux biens, incendie et association de malfaiteurs, López a été condamné à 13 ans, 9 mois et 7 jours de prison en septembre 2015.

 

Il représente le parti d'extrême droite Volonté Populaire et s'est rendu aux autorités le 18 février 2014. Jusqu'à vendredi, il purgeait sa peine à la prison militaire de Ramo Verde, dans l'état de Miranda.

 

Traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

 

Source en espagnol :

http://albaciudad.org/2017/07/tsj-leopoldo-lopez-arresto-domiciliario/

 

URL de cet article :

http://bolivarinfos.over-blog.com/ 2017/07/venezuela-leopoldo-lopez-assigne-a-residence.html

Venezuela : Leopoldo López assigné à résidence

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :