Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le président du Venezuela, Nicolás Maduro, a dénoncé que des secteurs de la droite vénézuélienne alliés à des agents étrangers prétendaient faire un coup d'Etat samedi 2' juin.

 

« Nous avons contenu et vaincu le coup d'Etat de l'oligarchie et de l’impérialisme planifié pour cette semaine contre le Venezuela. La Patrie est déjà en paix, » a assuré le président qui a précisé que le plan a été vaincu par les Forces Armées Nationales Bolivariennes (FANB).

 

Les différentes étapes de ce plan :

 

  1. Une attaque du Venezuela à partir de la réunion du Conseil des Droits de l'Homme de l'Organisation des nations Unies (ONU)qui avait lieu mercredi dernier à Genève, Suisse et à partir de la réunion des chanceliers et l'Assemblée Générale de l'Organisation des Etats Américains (OEA) qui se tenaient ce même jour. Aux 2 endroits, les agents de la droite espéraient des déclarations condamnant le Gouvernement vénézuélien mais n'ont pas réussi à les avoir.

 

  1. La poursuite des violences organisées depuis avril par des secteurs extrémistes qui ont fait plus de 70 morts et plus de 1 300 blessés pour finir, le 24 juin, par une « fuite de l'armée », un coup d'Etat de hauts fonctionnaires de la FANB et en parallèle, des actions criminelles dans les rues, dans les endroits appartenant à l'Armée et les casernes.

 

  1. Mercredi dernier, les autorités vénézuéliennes ont découvert un centre d'opérations destiné à saboter et à affecter la plateforme informatique du Conseil National Electoral (CNE). Des serveurs ont été saisis grâce auxquels on préparait une attaque informatique , une intervention et un sabotage de tout le système informatique du CNE et des élections à l'Assemblée Nationale Constituante (ANC), le 30 juillet prochain.

 

  1. Celui qui dirigeait ce plan était Roberto Picón, un proche du gouverneur d'opposition de l'état de Miranda Henrique Capriles Radonski avec la complicité de membres du personnel du CNE. Jusqu'à présent, 5 personnes ont été arrêtées.

 

  1. Un ex fonctionnaire du Gouvernement travaillait pour la CIA (Agence Centrale de Renseignement des Etats-Unis) a eu des réunions avec des dirigeants de la Table de l'Unité Démocratique (MUD) comme María Corina Machado, Freddy Guevara et Julio Borges.

  2. Henry Ramos Allup, Manuel Rosales, Julio Borges, Freddy Guevara, Liborio Guarulla, Jesús "Chúo" Torrealba, Enrique Márquez et l'actuel secrétaire exécutif de la MUD José Luis Cartaya, se sont aussi réunis secrètement pour appeler à l'insurrection au Venezuela.

 

Traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

 

Source en espagnol :

http://www.telesurtv.net/news/6-claves-del-golpe-de-Estado-que-planeaba-la-derecha-venezolana-20170626-0049.html

 

URL de cet article :

http://bolivarinfos.over-blog.com/ 2017/06/venezuela-6-points-importants-du-plan-de-la-droite.html

Venezuela : 6 points importants du plan de la droite

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :