Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sur son compte twitter, Rivero, un général à la retraite de l'Armée qui enseignait en 2014 comment fabriquer et lancer des bombes incendiaires a dit que les hommes « ont tiré contre la sécurité de la Viñeta » depuis une camionnette de marque Hilux de couleur bleue qui a reçu 10 impacts de balles lorsque la garde présidentielle a repoussé l'attaque.

 

Le fugitif, dirigeant national du parti Volonté Populaire (de Leopoldo López), Antonio Rivero a revendiqué une attaque présumée effectuée par des officiers subalternes de l'Armée contre la sécurité de la maison présidentielle de La Viñeta, située à Fuerte Tiuna, le plus important complexe militaire de la capitale, Caracas.

 

Selon le dirigeant de Volonté Populaire, cette attaque présumée serait « la première action militaire contre la dictature » et il a exprimé son soutien à cet acte en écrivant, dans un autre message que « toute rébellion civile et militaire contre la dictature est justifiée par la tyrannie de ses actes contre la vie et par la destruction de notre Nation. »

 

Selon les données rapportées par Rivero, 2 des 3 hommes capturés après les tirs sont le lieutenant de vaisseau Pedrito Fernández Rondón et le sergent des services techniques Jesús Rafael Blanco. Le premier a été appréhendé sur les lieux de l'attaque et les 2 autres à El Valle après s'être échappés en traversant le fleuve Valle qui borde e complexe.

 

Un contrôle des données révèle que Fernández a 35 ans, est originaire de San Fernando de Apure et depuis le mois de février, est directeur en charge du Bureau de Gestion Administrative du Ministère des Travaux publics alors que Blanco, 37 ans, est de Puerto Cabello.

 

Même si l'information révélée par Rivero n'a pas eu un grand impact sur le public, la façon dont le journal El Carabobeño rapporte les faits attire l'attention car il présente les attaquants comme des victimes de la Maison Militaire et il dit que « les projectiles qui ont atteint la voiture dans laquelle se déplaçaient Pedrito Fernández Rondón, Jesús Rafael Blanco et un autre individu non encore identifié étaient destinés à manifester contre le Gouvernement national. »

 

Même si le fait n'a pas été confirmé officiellement, une source digne de foi a révélé que 'attaque est survenue dans la matinée de vendredi dans le contexte de la violence organisée dans la paroisse d'El Valle dans la soirée de jeudi et qui comprenait même des pillages et la tentative d'assaut contre un hôpital mère-enfant.

 

On a déterminé qu'à ces faits ont participé des délinquants locaux qui auraient été engagés par des dirigeants politiques comme le député de Primero Justicia, José Guerra, comme l'ont dénoncé des voisins d'El Valle. Des reporters avec des positions anti-gouvernementales ont même divulgué des images de groupes armés célébrant les pillages et montrant leur butin.

 

Rivero vit à Miami, Floride, après avoir fui le Venezuela et là, il se consacre à récupérer des ressources et des fournitures médicales soi-disant destinées aux actes de violence de rue que son parti a organisés dans certaines villes du pays. Sa déclaration ne laisse aucun doute sur le caractère putschiste des actions organisées par le parti Volonté Populaire et sur son intérêt à y impliquer de membres des forces armées nationales Bolivariennes.

 

Publié le 23 Avril 2017 par Bolivar Infos

 

 

Traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

 

 

Source en espagnol :

http://www.telesurtv.net/opinion/Dirigente-de-Voluntad-Popular-reivindica-supuesto-ataque-armado-contra-La-Vineta-20170422-0041.html

 

URL de cet article :

http://bolivarinfos.over-blog.com/ 2017/04/venezuela-un-dirigeant-de-volonte-populaire-revendique-l-attaque-armee-contre-la-vineta.html

Partager cet article

Repost 0