Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

Telesur, 11 octobre 2016

Un plan médiatique pour discréditer les Forces Armées Nationales Bolivariennes a été découvert par les services de renseignement vénézuéliens peu après qu'un engin explosif ait été lancé sur un poste de contrôle de la Garde Nationale.

Le maire membre de la Table de l'Unité Démocratique (MUD) Carlos Oscariz est l'objet d'une enquête pour organisation présumée d'actes terroristes contre les Forces Armées Nationales Bolivariennes (FANB) pour inciter à une soi-disant rébellion militaire et conspirer contre la stabilité démocratique du Venezuela, rapporte AVN.

Le 2 octobre dernier, une bande de criminels a lancé une grenade sur le poste de la Garde Nationale Bolivarienne (GNB) à Petare, état de Miranda, qui a fait 17 blessés parmi lesquels 2 enfants, 11 femmes et 4 membres de al Garde.

Ce nouvel acte terroriste de la droite vénézuélienne a été organisé dans le cadre de ses récents appels à la « rébellion » et à prendre le pays.

Il a été réalisé par Elis Enrique Quintero Sánchez, conducteur de la moto et Wilson José Ramírez Morgado, possesseur de la grenade. De plus, il a joui du soutien de la Police de la mairie actuellement dirigée par Carlos Ocariz, le directeur du Service Bolivarien de Renseignement National (SEBIN) Gustavo González López.

González López a indiqué que le but de cet action est « d'obtenir la démission du président Nicolás Maduro et de parvenir impérativement au referendum révocatoire par des moyens de pression. »

Il a indiqué qu'après un travail ardu de renseignement, on a réussi à démanteler une bande « avec des intentions terroristes » patronnée par la droite vénézuélienne.

« Tous les complices de ces faits sont liés directement ou indirectement au maire Carlos Ocariz », a signalé González López.

Ce mardi également, on a situé Carlos David Palma Quintero qui est directement lié à l'homicide politique d'Eleazar José Hernández Rincón, un dirigeant étudiant révolutionnaire de l'Université Zulia (LUZ).

Un laboratoire de guerre

Le directeur du SEBIN a présenté sur son compte Twitter une video qui révèle un plan médiatique du parti Primero Justicia pour discréditer les Forces Armées Nationales Bolivariennes.

La vidéo a été repostée par le gouverneur de l'état de Miranda, Capriles Radonski, et d'autres représentants de l'opposition sur leurs réseaux sociaux.

Pour ce délit ont été arrêtés James Madison et César Augusto Cuellar, associé de M&A Producciones et responsable de la video, selon le directeur du SEBIN.

Le « laboratoire de guerre sale » de Primero Justicia est dirigé par Marco Trejo, employé de la mairie de Sucre et conseiller en communication de Capriles dans la campagne présidentielle de 2012, la publicitaire Carolina Bejarano et par María Díaz, gérant général de Trejo Comunicaciones, selon le matériel audiovisuel présenté par González López.

Publié le par Bolivar Infos

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

Source en espagnol :

http://www.telesurtv.net/news/Nuevos-actos-terroristas-de-la-derecha-venezolana-para-tomar-el-pais-20161011-0045.html

URL de cet article :

http://bolivarinfos.over-blog.com/2016/10/venezuela-nouveaux-actes-terroristes-pour-prendre-le-pays.html

Venezuela : Nouveaux actes terroristes pour « prendre » le pays

Partager cet article

Repost 0