Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

 

 

Telesur, 26 octobre 2016
 

Les protestations de l'opposition ont fait 1 mort et plusieurs blessés dans plusieurs états.

Le ministre de l'Intérieur, de la Justice et de la Paix du Venezuela, Néstor Reverol, a informé mercredi qu'un policier de la Police de Miranda, blessé par arme à feu par des manifestants de l'opposition sur la route Panaméricaine, à San Antonio de los Altos, avait été assassiné.

Reverol a expliqué que l'attaque était survenue quand les fonctionnaires de la Police de Miranda ont tenté de disperser la manifestation pour préserver l'ordre public.

2 autres officiers ont été blessés, 1 par arme à feu et l'autre à l'aide d'un objet contondant.

Le ministre a indiqué que 2 suspects ont été arrêtés et qu'une enquête est en cours.

L'opposition vénézuélienne est descendue dans la rue mercredi pour « exiger » le referendum révocatoire contre le président Nicolás Maduro après que le Conseil National Electoral (CNE) l'ait suspendu temporairement à la suite de l'annulation par 6 tribunaux régionaux de la première étape du processus pour fraude dans les signatures.

La Table de l'Unité Démocratique (MUD) a convoqué une grève générale de 12 heures dans tout le pays pour le vendredi 28 octobre et une marche vers le palais présidentiel pour le 3 novembre.

Violences dans d'autres états

Le ministre Néstor Reverol a aussi indiqué que dans la municipalité de Maracaibo, dans l'état de Zulia, dans la 1° Circonscription, « un groupe de personnes non identifiées, en compagnie de fonctionnaires de al police de la municipalité de San Francisco, se sont servis d'objets contondants et d'armes à feu. 3 citoyens ont été blessés par arme à feu et 1 par un objet contondant. Heureusement, tous les 4 sont hors de danger, dans un état stable. »

A cause de cela, on a ordonné l'intervention du Corps de Police Municipal de San Francisco et la destitution de son directeur, a indiqué Reverol.

Sur l'avenue Bolívar de San Carlos, état de Cojedes, un groupe d'opposants, conduits par Alexander Mireles et l'ex maire Ramón Moncada, a agressé avec des cabillas, des tubes et des pierres 3 dirigeants de la Jeunesse du Parti Socialiste Uni du Venezuela (JPSUV), selon le gouverneur de cet état. Les victimes ont été transportées aux urgences de l'Hôpital Général de San Carlos.

Dans l'état de Nueva Esparta, des groupes violents de l’opposition ont blessé 2 membres de la Garde Nationale Bolivarienne (GNB), a indiqué le coordinateur de la JPSUV dans cet état, Kendy Graterol.

Dans l'état d'Amazonas, la directrice générale du Cabinet Culturel de l'état Yuri Patiño a été agressée par des sympathisants du parti politique de droite Volonté Populaire.

Dans les états de Trujillo et de Táchira l'opposition a monté des barricades (décombres) pour empêcher la circulation. A Táchira, des groupes d'extrême droite ont fait des dégâts à l'Université Nationale Expérimentale et à l'Université Bolivarienne du Venezuela (UBV) situées dans la ville de San Cristóbal.

Dans l'état de Mérida, il y a eu des affrontements entre la Police et des groupes violents de droite qui ont brûlé une voiture de police. La même chose est arrivée à Aragua où des unités de la route 121 de TransAragua ont été attaquées avec des pierres et où les vitres de bus ont été brisées. Il y aussi eu une attaque des transports à Maracay.

Dans les états de Falcón, Guárico, Anzoátegui et Lara, des groupes d’opposition ont affronté la Garde Nationale et ont causé des dégâts aux voies publiques.

Publié le par Bolivar Infos

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

Source en espagnol :

http://www.telesurtv.net/news/Violencia-opositora-en-Venezuela-deja-un-policia-muerto-20161026-0062.html

URL de cet article :

http://bolivarinfos.over-blog.com/ 2016/10/venezuela-les-violences-de-l-opposition-font-1-mort-et-plusieurs-blesses.html

Venezuela : Les violences de l'opposition font 1 mort et plusieurs blessés

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :