Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié le 13 Septembre 2016 par Bolivar Infos

Catégories : #Venezuela, #opposition vénézuélienne, #Chili, #coup d'Etat de Pinochet, #coup d'Etat, #Nicolas Maduro, #guerre économqiue au Venezuela, #Salvador Allende

Telesur, 12 septembre 2016

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

Le petit-fils du président chilien Salvador Allende, Pablo Sepúlveda Allende, a indiqué lundi que le leader de l'opposition vénézuélienne Leopoldo López n'est pas un prisonnier politique, « c'est un criminel à cause de son appel à la violence. »

Allende a reconnu qu'au Chili, on ne sait pas réellement qui est l'opposant vénézuélien, rappelant que « ce personnage a lancé un appel à renverser un gouvernement légitime en appelant à la violence sociale. » L'idéaliste rappelle comment López a conspiré « des appels qui ont abouti à ce qu'on connaît sous le nom de guarimbas ou protestations de rues avec des barricades qui ont coûté la vie à 43 personnes parmi lesquelles 1 Chilienne. »

Allende, 40 ans, a indiqué que le coup d'Etat au Chili a été un coup d'Etat sanglant.

Le socialiste fait référence au fait que l'image d'Allende a été attaquée à ce moment-là de la même façon qu'au Venezuela et que s'il y avait un processus révolutionnaire actif au Chili, il aurait été attaqué de la même façon que les gouvernements progressistes.

En parlant de sa tante, la sénatrice chilienne Isabel Allende, il a indiqué que le Parti Socialiste (PS), depuis le coup d'Etat, est entré dans un processus de rénovation idéologique et est devenu de plus en plus proche de la social-démocratie européenne : ils s'éloignent beaucoup des idéaux socialistes fondamentaux et fonctionnels en adoptant un modèle néolibéral. « Ils s'éloignent d'un processus révolutionnaire qu'ils ont approuvé à un moment donné, » a-t-il déclaré.

En même temps, il a rappelé que si Isabel Allende, présidente du PS, est candidate à la présidence du pays, il votera pour des programmes de changement plus que pour des personnes.

« Le Chili attend, il s'éveille du rêve libéral, » a-t-il souligné.

« Comme le Venezuela, le Chili a été exposé à des attaques de déstabilisation de la part des Etats-Unis, à la guerre économique, aux pénuries, aux queues, au manque de médicaments, aux grèves. Ils ont appliqué les mêmes stratégies aussi bien au Venezuela qu'au Chili », a-t-il déclaré.

Il a aussi déclaré qu'au Chili, « il n'y a pas eu de volonté politique pour changer a constitution de Pinochet », « à cause d'accords d'intérêts. »

Il a averti que le président vénézuélien Nicolás Maduro doit affronter une situation très difficile.

Le petit-fils de Salvador Allende appelle instamment le peuple vénézuélien à résister, à produire et à continuer à avancer.

Source en espagnol :

http://www.telesurtv.net/news/Allende-Leopoldo-Lopez-no-es-preso-politico-es-un-criminal-20160912-0049.html

URL de cet article :

http://bolivarinfos.over-blog.com/2016/09/venezuela-leopoldo-lopez-n-est-pas-un-prisonnier-politique-c-est-un-criminel.html

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :