Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Venezuela: Joe Biden vient au secours de la MUD

Le vice-président des Etats-Unis a déclaré hier que « la répression » du Gouvernement vénézuélien viole la Constitution et les standard de la région.

Ce n'est pas nous qui le disons mais la les médias digitaux les plus influents : la « mobilisation nationale » de la MUD du 7 de septembre n'a pas atteint les objectifs politiques fixés le 1° de ce mois. Hors de toute tentative de sous-estimation, ils ont échoué au premier et au second round à la lumière de ce qu'ils avaient eux-mêmes projeté.

La preuve en est que leur ordre du jour médiatique s'est rapidement déplacé vers la soi-disant persécution d'Henrique Capriles à Nueva Esparta par des « bandes armées » du chavisme – en faisant de l'intoxication autour du Sommet du MNOAL – et de la bagarre entre María Corina Machado et des membres de la MUD en passant sous la table les déclarations des principaux acteurs de la direction de l'opposition sur l'exigence du referendum révocatoire.

Une manœuvre classique pour détourner l'attention pour rendre flou ce que la mobilisation n'a pas réussi à obtenir et le peu d'influence évident qu'elle a eu sur la plus grande partie du territoire national. L'éliminer le 7 septembre jusqu'à une nouvelle tentative.

Cet ensemble de circonstances et de scénarios défavorables dans l'immédiat auquel s'ajoute le démantèlement du front armé du coup d'Etat laissent la MUD dans une attitude défensive à l'intérieur, avec des difficultés pour rediriger le conflit en sa faveur.

Cette faiblesse manifeste et cette inefficacité opérationnelle oblige ses maîtres à venir à la rescousse. Dans ce cas, ils sont représentés par le médiocre vice-président des Etats-Unis Joe Biden.

Cependant, les déclarations du vice-président, au-delà de al manœuvre d'ingérence dans les affaires du Venezuela, cachent un but plus important dans l'immédiat.

Elever le profil international de la MUD rapidement au moment du Sommet du Mouvement des Non-alignés qui se tient à Margarita, sommet au cours duquel le Venezuela assumera la présidence du mouvement le 15 septembre. C'est la Maison Blanche qui cherche à enlever de l'impact à cette victoire géopolitique indubitable du chavisme qui a sans doute des implications défavorables pour eux dans le conflit local.

Raviver la couverture médiatique du referendum révocatoire sur le plan international en cherchant à ce que les pays annexés par l'orbite d'influence de Washington se regroupent en cartel – à nouveau et avec plus de force – en exerçant des pressions contre le Gouvernement Bolivarien en soutenant leurs agents locaux.

Délégitimer, sous l'incantation magique de la « répression », le démantèlement des plans violents des extrémistes par le Gouvernement Bolivarien et par les forces de sécurité de l'Etat en essayant de placer les institutions vénézuéliennes hors des lois internationales. Elle encourage l'exécution de ces plans pour ensuite les protéger avec l'investiture de la Maison Blanche.

Discréditer au niveau international le Conseil National Electoral et ses décisions conformes à la Constitution en établissant de facto qu'en ne satisfaisant pas le caprice du referendum révocatoire en 2016, le pays se placerait en dehors des règles démocratiques manipulées par les Etats-Unis, ce qui rendrait possible des actions plus agressives à moyen terme. Biden foule aussi un terrain dangereux en faisant gonfler de fausses attentes concernant le referendum révocatoire.

Tout ce que fait Biden coïncide avec les intérêts pétroliers de la corporation Chevron. Mais qui est Joe Biden ? D'où s'est-il exprimé ? Quels intérêts représente-t-il ? Commençons par ses contradictions.

Contradiction 1

Au forum de la Communauté Andine de Développement (CAF), Joe Biden a déclaré qu'il coopèrerait avec le nouveau gouvernement de Michel Temer, il lui a donné la consécration et la reconnaissance internationale au nom de l'administration Obama.

Temer a pris le gouvernement du Brésil suite à un coup d'Etat parlementaire et une affaire de corruption lui retombe dessus. Mais la Maison Blanche, peu lui importe cela. Peu lui importent aussi les lois internationales ou la Constitution du Venezuela et/ou du Brésil. Son soutien direct au coup d'Etat le démontre.

Contradiction 2

Joe Biden a déclaré que « la répression » du Gouvernement vénézuélien viole les standards de la région.

Aux Etats-Unis, un pays dont il représente la deuxième plus haute autorité, seulement en 2015, 1 134 citoyens noirs ont été assassinés par les membres de la police seulement parce qu'ils étaient noirs, 1 jeune noir sur 65 meurt de la main des forces de police. Le massacre de noirs est une politique d'Etat du gouvernement que représente Biden.

Cela ne viole aucun standard de la région parce que ce serait supposer que les noirs aux Etats-Unis possèdent des droits de l'homme.

Employé de Chevron

Joe Biden est un saboteur de la politique extérieure chaviste. Ses déclarations ne sont rien de plus qu'une extension de ce qu'il est continuellement venu faire.

Une note publiée il y a quelques temps par Mission Vérité sur Joe Biden décrit son rôle comme un rôle d'allié des intérêts pétroliers de Chevron, la corporation même qui fait du lobbying et a remis les dollars pour que soient sanctionnés des fonctionnaires vénézuéliens depuis le Congrès des Etats-Unis.

Ce monsieur est chargé de mettre en place des sommets parallèles à ceux de Petrocaribe, connus comme « Sommets de Sécurité Energétique » pour porter atteinte aux accords politiques et diplomatiques du Venezuela en Amérique Centrale en cherchant à ramollir des pays avec des contrats désavantageux pour les forcer à abandonner leur soutien au Venezuela dans des organismes comme l'OEA.

Tout ce que fait Biden coïncide avec les intérêts pétroliers de la corporation Chevron.

Mais si quelque chose est prouvé après 3 ans de guerre contre le chavisme, c'est que les déclarations et les conférences de presse de qui que ce soit ne fécondent pas et n'accréditent pas les objectifs.

Resumen Latinoamericano 9 septembre 2016

Publié le 12 Septembre 2016 par Bolivar Infos

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

Source en espagnol :

http://www.resumenlatinoamericano.org/2016/09/09/venezuela-joe-biden-sale-al-rescate-de-la-mud/

URL de cet article :

http://bolivarinfos.over-blog.com/2016/09/venezuela-joe-biden-vient-au-secours-de-la-mud.html

Venezuela: Joe Biden vient au secours de la MUD

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :