Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Venezuela : Quel résultat aura la Grande Mission Approvisionnement Souverain et Sûr ?

Les points conçus dans le cadre de la Grande Mission Approvisionnement Souverain et Sûr schématisent les points essentiels de la situation économique actuelle du Venezuela. Ils s'orientent vers l'augmentation de la productivité, l'articulation des chaînes de valeur, les systèmes de prix et de distribution (sous un changement de modèle). Ce sont là les clefs.

Presque comme seule nouvelle (de plus, réductionniste) pour expliquer cette stratégie, la nomination du Ministre de la Défense, le Général Vladimir Padrino López comme responsable de cette mission. Ils ont réduit la Grande Mission (qui concerne par essence plusieurs ministères) à un bureau qui dépend des Forces Armées Nationales Bolivariennes (FANB). Et cela est plus que susceptible d'engendrer des déformations, des attaques politiques et le discrédit des FANB et de Maduro, mais, en plus, c'est une perte du sens élémentaire de la compréhension de la situation : nous sommes en guerre, la variante économique de la guerre non conventionnelle dans notre pays s'apprécie sur le terrain. C'est de là qu'il faut comprendre que la résolution de la situation du point de vue civique et militaire est totalement cohérente et appropriée à ces circonstances exceptionnelles.

La gouvernance économique : il faut la construire

« L'idée est d'attaquer la guerre économique par la gouvernance économique dans les 3 moteurs essentiels de la mission d'approvisionnement qui sont le moteur agro-alimentaire, le moteur pharmaceutique et le moteur industriel » (Président Maduro). L'Ordre du Jour Économique Bolivarien a été utilisé pour les dialogues, les consensus, les accords, les articulations et les décisions qui ont été pris dans la première moitié de cette année entre le gouvernement et les différents acteurs économiques. Mais la réalité économique et, surtout, la clameur populaire demandent beaucoup plus de la part des instances responsables.

Un des problèmes élémentaires de l'économie depuis 1999 est l'énorme difficulté qu'il y a à construire une gouvernance économique efficace étant donné que des secteurs bien particuliers de l'élite du patronat jouent ouvertement contre le chavisme. Construire une gouvernance élémentaire précisément avec eux, au milieu des pires situations économiques que nous ayons vécues en 17 ans n'est pas facile et les rondes de dialogue dans le cadre des Moteurs de l'Ordre du Jour Économique Bolivarien ne suffisent pas. C'est un bras de fer à long terme.

Combattre une guerre non conventionnelle et sa variante économique impliquent de développer des tactiques sui generis, de développer des formes de blocage, des sacrifices qu'il faut faire et agir chirurgicalement où il faut agir. On combat aussi l'usure, les formes de sabotage simultané et pendant que les autres fronts sont ouverts (le front politique, le front de la communication, le front international) Où réside alors la formule pour amarrer des chaînons disloqués et garantir la remise en ordre des chaînes de production et de distribution ? Dans l'autorité imposée.

Cela vient-il tardivement ? Non. Le Gouvernement, en agissant conformément à son rôle, a épuisé au préalable tous les canaux réguliers et toutes les formes conformes aux institutions pour remettre en ordre la structure des chaînes d'importation, de production et de distribution. Les actions exceptionnelles de la Grande Mission Approvisionnement Souverain et Sûr correspondent à des circonstances exceptionnelles. Il y a des mécanismes qui s'épuiseront d'eux-mêmes.

Qu'arrivera-t-il maintenant ?

Les équipes civiques et militaires, les équipes inter-ministérielles gèreront à partir d'un centre unique de commandement les actions pour rendre efficaces les points de la Grande Mission et sur le terrain, les actions particulières iront des ports aux usines, des usines aux magasins, des magasins aux points de distribution. Par exemple : si dans le cadre d'un accord entre une entreprise et l'exécutif, on remet des devises et que l'entreprise n'atteint pas les objectifs de production, le suivi direct dans l'usine par les équipes inter-ministérielles de la Grande Mission consistera à faire un diagnostic de la situation et à trouver des solutions (avoir des points critiques) ou dans d'autres cas, à agir de façon pertinente dans les cas d’irrégularités. Le même schéma s'applique à la distribution des usines à d'autres points.

La Grande Mission Approvisionnement Souverain et Sûr cherche à atteindre un moment de stabilisation partielle à la fin de l'année.

Eviter la fermeture d'usines, les méga-détournements de marchandises et le pernicieux schéma intitulé « simplification de la production » feront beaucoup pour rétablir la stabilité élémentaire dans la rotation des produits. Cependant, la résolution des graves problèmes d'asymétrie dans la distribution demande une autre sorte d'acteurs et les CLAP ont été la réponse sociale à cette situation.

La Grande Mission Approvisionnement Souverain et Sûr cherche à ce que la situation économique du Venezuela passe le seuil de ce moment le plus critique pour atteindre une stabilisation partielle en essayant de conjuguer simultanément des mesures qui ont déjà été prises dans la première moitié de cette année et d'autres conditions un peu plus agréables qui favorisent une meilleure rotation des produits dans la seconde moitié de l'année. CE que nous verrons, ce sera une partie de ce que l'Ordre du Jour Économique Bolivarien a consolidé, les moteurs dans l'activité, la politique et les actions concrètes de la nouvelle Grande Mission.

La fluidité des marchandises et des matières premières (pour lesquelles nous dépendons des importations) dans les ports est revenue, si on la compare à la première moitié de cette année, grâce à une petite hausse des prix du pétrole.

Le cycle de semailles d'hiver de cette année va d'un très bon pied et favorisera de façon importante la rotation des produits stratégiques dans les prochains mois. Seulement en ce qui concerne les céréales, l'objectif programmé est de 2 200 000 tonnes.

Des ajustements de prix pour les producteurs primaires impactent de façon positive directement les producteurs agricoles, ce qui aide à réanimer ce secteur.

Des ajustements de prix et une injection de devises ciblée contribuent à réanimer de façon importante les activités dans les usines de nombreux produits en particulier du secteur de l'hygiène et des produits ménagers.

Tous les efforts se concentrent sur l'Ordre du Jour Économique Bolivarien, la Grande Mission Approvisionnement Souverain et Sûr et les articulations en faveur de stratégies pour la substitution des importations, en particulier celles qui sont hautement sensibles.

La Grande Mission Approvisionnement Souverain et Sûr suivra les usines de près pour éviter les méga-détournements, la simplification de la production, les fermeture d'usines ou les dissimulations de toutes sortes. Si on atteint ces objectifs, des produits qui manquent actuellement vont retrouver une rotation plus fluide.

Les CLAP s'élargiront vers de nouveaux territoires et s'étendront sur 5 ans étant donné la plus grande quantité de produits qu'il y aura et à cause de la récupération des produits qui iront des usines (publiques ou privées) vers ce réseau solidaire.

Le second semestre de cette année sera celui de l’atténuation des déficits des stocks de produits en pénurie. Il est possible qu'à la fin de l'année, le principal problème économique ne soit plus la pénurie mais le pouvoir d'achat de la population, touché par 3 années d'usure et la mise en marche d'un cycle d'ajustements qui tourne la page d'un système de prix artificiellement limités de diverses façons.

Prendre les rênes est une question élémentaire dans une économie qui se caractérise par des perversions dans notre situation et dans la guerre non conventionnelle et c'est le signal qu'envoient les équipes économiques du Gouvernement. Atténuer en 6 mois une usure économique de 3 ans et et sera toujours difficile. Cela a des impacts profonds et il y aura toujours de nouvelles difficultés à combattre. Mais personne n'a dit que ce serait facile. Comprendre la guerre est la premier pas pour la gagner.

Par Franco Vielma (Mission Vérité, 19 juillet 2016)

Publié le 21 Juillet 2016 par Bolivar Infos

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

Source en espagnol :

http://misionverdad.com/gobierno-bolivariano/que-resultados-traera-la-gran-mision-abastecimiento-soberano-y-seguro

URL de cet article :

http://bolivarinfos.over-blog.com/2016/07/venezuela-quel-resultat-aura-la-grande-mission-approvisionnement-souverain-et-sur.html

Venezuela : Quel résultat aura la Grande Mission Approvisionnement Souverain et Sûr ?

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :