Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Venezuela : Des paramilitaires se seraient installés dans le pays avec l'aide de l'opposition

C'est ce qu'a dénoncé le ministre Gustavo González López qui a présenté au pays des preuves qui relient Joshua Holt et Thamara Caleño, capturés dans une résidence de Ciudad Caribia, à des personnalités politiques de la MUD.

L'enquête des corps de renseigneent et de sécurité de l'Etat en cours concernant l'Etats-unien arrêté dans un quartier populaire de la Grande Mission Logement Venezuela a relié les points invisibles que la médiocratie locale a présentés comme des faits dus au hasard.

La célébration du mariage récent de Joshua Holt de nationalité états-unienne et de Thamara Caleño d'origine équatorienne mais naturalisée Vénézuélienne, le 30 juin dernier, a été motivée par la saisie dans cette zone par l'OLP1 NF d'armes de guerre parmi lesquelles 1 fusil d'assaut AK-47, une reproduction de fusil M4, des munitions variées, 1 grenade MK2 « ainsi que d'autres éléments employés par des agents du renseignement pour exécuter des actions propres à la Guerre Non Conventionnelle », rapporte une note de presse du Ministère du Pouvoir Populaire de l'Intérieur, de la Justice et de la Paix. Cependant, 2 personnes sont inculpées pour des délits contenus dans la Loi sur le Désarmement et le Contrôle des Armes et des Munitions et non pour espionnage ou terrorisme, pour l'instant. Dans le cas du port illicite d'arme de guerre, la peine prévue est de 6 à 10 ans de prison.

Ce que nous savons de Joshua Holt

Sur le blog de journalisme d'investigation La Tabla, Víctor Hugo Majano a rapporté les données suivantes, sous des sources clairement indiquées, concernant la personnalité du mercenaire états-unien, des données qui l'assimilent à un personnage proche d'activités de type militaire :

« I love shooting », qui signifie « J'aime tirer », a été l'une des phrases suivies sur les réseaux sociaux de Holt avec des photos et des vidéos où il montre son attachement obsessionnel pour les armes. La facilité pour trouver des armes aux Etats-Unis est de notoriété publique et dans la petite ville d'où il vient (Riverton, état de l'Utah), informe Majano, il y a « 200 magasins de vente d'armes à feu et d'accessoires soit dans la ville même soit dans les environs. Il faut préciser qu'il s'agit d'un centre urbain de seulement 40 000 habitants, c'est pourquoi le nombre d'armureries est de toute évidence excessif ».

De plus, et le site de journalisme « indépendant » ne l'a pas indiqué correctement, Holt possède une licence de pilote certifiée par la Federal Aviation Administration (FAA) qui l'autorise à voler seul, sans assistance. Majano commente qu'il est « frappant que Holt, qui est très actif sur les réseaux sociaux et les plateformes comme Facebook n'y ait placé aucune donnée ou aucune image sur sa formation et sur son activité d'aviateur. » Sa carrière aéronautique a été cachée par cet Etats-unien, ce qui n'est pas une donnée de peu d'importance. Avant de fouler le sol vénézuélien, le Nord-américain s'est rendu sur des sites stratégiques où le para-militarisme est l'ordre et la loi. « L'autre aspect important est celui qui concerne les voyages de Josh Holt -commente Majano-. Son profil social révèle des déplacements à Cali, Colombie, en juillet 2013, au Mexique en août et en Argentine en novembre de la même année. Les voyages en Colombie et au Mexique nous révèlent ses motivations tandis que celui en Argentine semble être en relations avec des activités en tant que missionnaire ».

Nous sommes face à un citoyen nord-américain avec une préparation militaire évidente (car il a un entraînement comme franc-tireur), dans le maniement des dispositifs électroniques et de renseignement territorial (il avait un « bureau de charpentier » comme couverture) et la capacité de donner un entraînement dans l'utilisation des armes de guerre et des opérations de guerre urbaine, en plus des prérogatives qu'a un citoyen yankee pour mobiliser des ressources financières en monnaie étrangère : une donnée qui pourrait situer Holt dans le même modus operandi que celui qui se fait appeler "Lucifer" qui servait d'opérateur logistique pour le paiement en dollars d'assassinats de policiers.

C'est à dire que Holt présente tous les attributs minimum nécessaires pour recruter, former et renforcer une BCP2 avec un haut niveau d'efficacité sur le terrain. Et pas n'importe laquelle, une bande déployée dans un quartier symbolique de la politique chaviste et des plans stratégiques de l'Etat sur un sujet aussi sensible que le logement. A Ciudad Caribia, bureau de vote de l'Ecole Samuel Robinson, aux dernières élections, la chavisme l'a emporté avec 83% des voix. Ce qui est important dans son arrestation, ce n'est pas uniquement sa nationalité et les armes saisies ou sa préparation aéronautique (officialisée par les Etats-Unis) mais sa capacité objective de recruter des gens, de leur donner un entraînement militaire, de fournir des ressources et de planifier des actes terroristes pour aller s'approprier par la violence un territoire où la participation chaviste donne le ton.

Cette guerre est politique et dans son cadre non conventionnel, cherche à exercer la violence comme forme de gouvernement territorial en cherchant à remplacer l'Etat en tant qu'acteur de la souveraineté et à neutraliser le chavisme. Holt avait cette mission et tous les instruments techniques pour la commencer.

Holt et sa femme sont mormons, originaires des Etats-Unis et tous deux se sont mariés récemment au Venezuela après s'être connus (par hasard?) sur les réseaux sociaux au début de cette année.

Cependant, le ministre Gustavo González López a souligné lors d'une conférence de presse que la femme cachait ces armes, des cartes stratégiques et du matériel informatique : « Tous deux étaient entraînés à l'utilisation des technologies et dans le cas de Holt, il a occupé la charge de vice-président de l'Information Technologique dans une banque aux Etats-Unis ».

Comme nous le savons, rien n'est innocent ou fortuit dans la guerre non conventionnelle.

Le contexte de l'arrestation de Holt

La capture de Holt et de sa femme équatorienne et vénézuélienne fait partie d'une opération de l'OLP NF qui « cherchait les responsables de l'attaque par des tueurs à gages dans laquelle fut assassiné le militant du Parti Socialiste Uni du Venezuela (PSUV) candidat au poste de député dans la 3° Circonscription du District de la Capitale Omar Jesús Molina Marín, une action ordonnée par le chef d'une Bande Criminelle Para-militarisée (BCP) nommée « Les Syndicalistes » qui opérait à Ciudad Caribia et prétendait s'approprier la domination du territoire », a déclaré le ministre González López lors d'une conférence de presse le 20 juillet.

Il faudrait tenir compte du caractère paramilitaire de l'assassinat de Molina Marín le 12 avril dernier comme le remarque le journal La Voz. Celui-ci, après être sorti de la résidence de sa mère à Ciudad Caribia, se préparait à quitter la zone sur sa moto quand on lui a tiré dessus pendant qu'il roulait, il y a eu une collision et le véhicule a été détruit. Le procès-verbal indique, selon des investigations étrangères, que « après sa chute, , ils l'ont amené (Molina Marín) vers des buissons, lui ont tiré dans les jambes pour l'obliger à se mettre à genoux et l'ont exécuté (…) Il avait 7 blessures, 3 dans les épaules, 2 dans la tête et le reste dans d'autres parties du corps. Ils ne l'ont pas dépouillé de ses affaires ».

González López, pour sa part, a précisé que « cette façon d'agir correspond à des activités propres aux BCP qui se seraient installées dans le pays avec l'aide des secteurs d'opposition dont la stratégie tend à légitimer l'infiltration en territoire vénézuélien de ces organisations criminelles sous camouflage pour exécuter des activités terroristes en utilisant diverses couvertures. »

Pendant l'opération de l'OLP NF le 30juin dernier, 7 sujets appartenant à la BCP « Les Syndicalistes » ont été abattus après avoir affronté les commissions de l'Unité des Opérations Tactiques Spéciales (UOTE) de la Police Nationale Bolivarienne (PNB) alors que 7 autres ont été arrêtés en possession d'armes à feu, d'explosifs et de drogue.

Ont été abattus Jhoan Pérez, alias "Jhoan", chef de la BCP, qui a ordonné à Ricardo Cruz, "Ricardito" et Jordán Pérez Castillo, surnommé "Jordán" d'assassiner le dirigeant chaviste Molina Marín.

Holt a été capturé suite aux travaux de renseignement et de l'OLP NF engagés ce 30 juin.

Une guerre non conventionnelle en cours

Dans ce contexte de pénétration des BCP dans des zones stratégiques chavistes s'inscrit, en outre, la phase 3 de l'infiltration des forces spéciales étrangères décrite auparavant dans un travail particulier de Mission Vérité sur la guerre non conventionnelle comme le montre le tableau suivant:

Les étapes de la guerre non conventionnelle

Phase 1 PREPARATION

La résistance avec le soutien étranger conduit la préparation psychologique de la population contre le gouvernement établi ou le pouvoir occupant et prépare la population à accepter le soutien des Etats-Unis

Phase 2 : CONTACT INITIAL

Des agences du gouvernement des Etats-Unis coopèrent avec le gouvernement allié en exil ou la direction de la résistance pour obtenir le soutien souhaité

Phase 3 : INFILTRATION

Des équipes des Forces Spéciales s'infiltrent dans la zone d'opération, établissent des communications avec leur base et prend contact avec l'organisation de la résistance

Phase 4 : ORGANISATION

L'équipe des Forces Spéciales assiste les cadres de la résistance. Elle se concentre sur le développement des infrastructures

Phase 5 : DEVELOPPEMENT PROGRESSIF

L'équipe des Forces Spéciales assiste les cadres dans l'expansion vers une organisation de résistance efficace

Ils peuvent réaliser de petites opérations de combat mais l'objectif reste le développement

Phase 6 : EMPLOI

Des forces non conventionnelles conduisent les opérations de combat jusqu'à ce que s'établisse la relation avec les forces régulières ou que les hostilités cessent

Phase 7 : TRANSITION

Les forces irrégulières reprennent le contrôle de la nation en devenant des forces régulières ou en se démobilisant

La phase 3 décrite sur le tableau se manifeste avec le réseau de points invisibles autour de la figure de Holt qui possédait des armes de guerre cachées en plus d'un entraînement dans leur utilisation et la préparation certifiée mais cachée comme pilote d'avion.

Cependant, le rôle que joue l'opposition politique dans cette infiltration d'agents des forces spéciales (comme Holt) fut révélé par le ministre González López suite à l'enquête de renseignement et de sécurité de rigueur : « Selon les investigations, les deux sujets ont établi « une étrange et suspecte relation par internet ». Il y a quelques mois, ils se sont rencontrés en personne en République Dominicaine et 5 jours après l'arrivée du Nord-américain au Venezuela, ils se sont mariés dans la paroisse Leoncio Martínez dépendant de la mairie de la municipalité de Sucre de l'état de Miranda gouvernée par Carlos Ocariz du parti Primero Justicia. » Une autre donnée à remarquer : l'état de Miranda est « gouverné » par Henrique Capriles Radonsky.

L'enquête a déterminé que le protocole administratif du mariage civil entre les 2 citoyens a été violé. Les autorités de la municipalité de Sucre ont réalisé l'accord sans observer ce que stipule le Code Civil vénézuélien et d'autres lois », a révélé González López. Le soutien de la mairie soumise à la contrebande de la municipalité de Sucre contre le Code Civil constitue un lien direct entre l'infiltration que décrit la phase 3 du Manuel de la Guerre Non Conventionnelle de l'Armée des Etats-Unis et les institutions au pouvoir d'agents politiques de la MUD. Cette irrégularité a été décrite par le Ministère de l'Intérieur, de la Justice et de la Paix :

Sans tenir compte des distances objectives et des déséquilibres concernant l'envergure de chaque conflit, infiltrer des agents de la CIA chez ceux qui se proclament eux-mêmes « rebelles syriens » pour étayer leur efficacité sur le terrain, les doter de ressources logistiques de différentes sortes et les préparer militairement à un meilleur déploiement sur le territoire fut aussi une politique de l'appareil militaire états-unien. Quand il existe une offensive contre ses mercenaires actifs comme c'est arrivé en Syrie et ici au Venezuela après le démantèlement de 157 BCP, l'appareil militaire états-unien a pour projet stratégique l'incursion d'agents des forces spéciales hautement préparés pour renforcer leurs opérations. C'est une politique stratégique aussi bien dans le domaine politique que militaire. Bien que les phases se n'accomplissent pas comme le dit le manuel mais qu'elles s'adaptent aux conditions locales, politiques, sociales et économiques dans lesquelles s'appliquent les techniques de guerre non conventionnelle, on ne peut pas les sous-estimer étant donné les indices que nous avons décrits aussi bien à partir des organes de sécurité et de renseignement de l'Etat que depuis cette tribune.

Et de la même façon que la Police de Chacao a transformé en politique de sécurité l'assassinat politique par des tueurs à gages, les institutions civiles de la Mairie de Sucre gouvernée par Carlos Ocariz (du même parti que Ramón Muchado) ont également offert une plaque tournante juridique et légale (en violant le Code Civil) pour que l'infiltration de Holt soit la plus propre possible et ne laisse pas de chefs seuls. Cette affaire, avec celle de Polichacao, démontre que le pouvoir politique dont jouit l'opposition vénézuélienne sert d'instrument pour légaliser, soutenir et favoriser des opérations de guerre non conventionnelle comme c'est arrivé avec les maires de Voluntad Popular et la vague de pillages programmés dans des municipalités qu'ils gouvernent.

En comprenant que les BCP cherchent à fabriquer stratégiquement ce même germe mercenaire sur le territoire vénézuélien comme mécanisme extra-politique pour chasser le chavisme du pouvoir politique par la violence armée, l'infiltration de Holt à Ciudad Caribia prend une autre signification : donner une impulsion logistique et tactique à des organisations mercenaires démantelées par l'OLP. Au-delà d'être un recruteur et un agent hautement préparé, l'hypothèse qu'on envisage est que sa mission pourrait avoir été de réactiver des corridors et la structure de commandement d'organisations neutralisées par l'Etat. Ciudad Caribia est l'entrée de Caracas en venant de l'état de Vargas et recouvre le couloir de la paroisse Sucre/Catia: là où le chavisme a une réserve politique importante et où en plus, on se trouve à quelques kilomètres de Miraflores, de la Caserne de la Montaña et d'une bonne partie des institutions du pouvoir politique vénézuélien.

L'infiltration de Holt comme mercenaire actif de l'appareil militaire états-unien a un caractère territorial et politique inéluctable et se situe aussi dans le cadre de ce qu'envisage d'être l'expression territoriale et para-politique de l'attaque orchestrée par Citibank, Kimberly-Clark et par le renouvellement des sanctions contre le pays la semaine dernière. C'est le complexe militaire, financier et industriel des Etats-Unis agissant en tant que bloc contre nous, à des échelles différentes et dans des domaines d'application différents.

Le chavisme continue à être la cible principale de la guerre non conventionnelle. Et ce n'est pas pour rien. Le chavisme a déjoué, une fois de plus, leurs « infaillibles » manuels, leurs nouvelles techniques de guerre, leurs projections stratégiques de domination para-politique sur ce territoire. Un Empire ne sait faire qu'une chose : la guerre. Et c'est au Venezuela chaviste que ses manuels s'égarent, arrivent à la dernière page et n'obtiennent pas l'efficacité prévue. Dans leur équation de guerre, la chavisme continue à être l'indéchiffrable inconnue qui les tourmente.

NOTES:

1Opération de Libération du Peuple

2Bande Criminelle Paramilitaire

Mission Vérité, 21 juillet 2016

Publié le 23 Juillet 2016 par Bolivar Infos

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

Source en espagnol :

http://misionverdad.com/la-guerra-en-venezuela/paramilitares-se-estarian-asentando-en-el-pais-con-auspicio-de-la-mud

URL de cet article :

http://bolivarinfos.over-blog.com/2016/07/venezuela-des-paramilitaires-se-seraient-installes-dans-le-pays-avec-l-aide-de-l-opposition.html

Venezuela : Des paramilitaires se seraient installés dans le pays avec l'aide de l'opposition
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :