Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La chancelière Rodríguez condamne devant l'OEA les prétentions interventionnistes contre le Venezuela

La chancelière de la République Delcy Rodríguez a condamné ce mardi lors de son intervention à la session extraordinaire de l'Organisation des Etats Américains (OEA) les préoccupations et les prétentions interventionnistes envers le Venezuela.

« Le Venezuela n'est rien de plus ni de moins que n'importe quel pays représenté aujourd’hui, il n'est sujet à aucune sorte de contrôle », a affirmé Rodríguez lors de la session convoquée par le Venezuela pour discuter du dialogue (avec l'opposition).

Dans son intervention, Rodríguez a demandé au secrétaire général de l'OEA de cesser de saboter le processus de dialogue organisé par le président de la République Nicolás Maduro et soutenu par l'ex premier ministre d'Espagne José Luis Rodríguez Zapatero et les ex présidents Martín Torrijos (Panamá) et Leonel Fernández (République Dominicaine).

Elle a signalé que l'opposition vénézuélienne ne dialogue pas « parce que le secrétaire général (Luis Almagro) lui a offert d'appliquer le 23 la Charte Démocratique ».

« Assez, da saboter le dialogue ! Laissez le Président faire son travail et cessez de soutenir, depuis le secrétariat de l'OEA, avec le soutien de certains pays, cessez de soutenir les agents violents qui prétendent renverser le président Maduro ».

La Chancelière a laissé ouverte la possibilité d'accepter la proposition de la délégation de l’Argentine de former « un groupe d'amis » qui accompagne les ex présidents dans le processus de dialogue du moment que – a-t-elle affirmé – on le fait dans le respect de la souveraineté du Venezuela et dans la véritable intention d'accompagner le dialogue.

Rodríguez a assuré que le Gouvernement national a réussi pendant 17 ans à éviter la violence au Venezuela encouragée et pratiquée par des agents de l'opposition.

« La paix mérité tous nos efforts toute notre patience et tout notre engagement », a considéré la Chancelière devant les ambassadeurs de l'OEA qui débattent sur la proposition de dialogue que dirige l'ex premier ministre Zapatero.

D'autre part, Rodríguez a demandé au secrétaire général Luis Almagro de respecter les règles de l'organisation et a assuré que le Gouvernement national continuera à défendre le pays face aux attaques d'ingérence.

« Nous, avec l'OEA ou sans l'OEA, nous allons défendre le pays mais nous allons aussi défendre les institutions des Etats latino-américains », a soutenu Rodríguez tout en demandant à l'OEA de cesser de gouverner pour les chambres et de commencer à gouverner pour les peuples.

Elle a mis en avant le fait que certains pays membres de l'OEA auraient fait de cette organisation un espèce de tribunal pour juger le Venezuela.

Rodríguez a lancé un appel à la solidarité des pays membres et a assuré que ce serait « un précédent terrible si n'importa quel pays membre siégeait avec dans ses attributions d'organiser des réunions et des rapports frauduleux contre un Etat membre ».

En faveur du dialogue

Lors de la session extraordinaire, la majorité des pays membres de l'OEA sont été en faveur du dialogue intérieur dans le respect de leur souveraineté et de la non ingérence.

L'ancien premier ministre Zapatero a signalé que la médiation est accomplie dans l'impartialité. Il a dit que depuis le 19 mai jusqu'à présent, au moins 20 réunions ont eu lieu avec le Gouvernement et l'opposition à Caracas et en République Dominicaine.

Parmi les délégations en faveur du dialogue, se détache celle du Panamá, qui a appelé à ce que les négociations soient concrètes et se réalisent le plus vite possible.

Le représentant de la Dominique a considéré que le processus de dialogue doit être influent, systématique et dans le respect de la souveraineté alors que l'ambassadrice du Costa Rica a déclaré être d'accord avec le dialogue dont elle a assuré qu'il doit être efficace et tangible.

Le Guatemala, pour sa part, a appelé instamment les ex présidents à continuer leur tâche et a indiqué qu'ils ne sont pas seuls pour effectuer ce travail.

D'autres pays se sont montrés en faveur du dialogue : l'Argentine, la Colombia, l'Equateur, la Bolivie, le Salvador, le Nicaragua, la République Dominicaine, l'Uruguay, Antigua et Barbuda, San Vicente et les Grenadines, entre autres.

Caracas, 21 Juin AVN.-

Publié le 22 Juin 2016 par Bolivar Infos

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

Source en espagnol :

http://www.avn.info.ve/contenido/canciller-rodr%C3%ADguez-rechazó-ante-oea-injerencia-contra-venezuela

URL de cet article :

http://bolivarinfos.over-blog.com/2016/06/venezuela-la-chanceliere-rodr-guez-condamne-devant-l-oea-les-pretentions-interventionnistes-contre-le-venezuela.html

La chancelière Rodríguez condamne devant l'OEA les prétentions interventionnistes contre le Venezuela

Partager cet article

Repost 0