Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La solidarité avec le Venezuela : exigence de paix et condamnation de la violence et de l'ingérence

Après avoir rejeté les différents appels lancés par Nicolas Maduro depuis 2014, l'opposition vénézuélienne se lance dans une nouvelle épreuve de force. Les appels à la mobilisation pour exiger un référendum révocatoire apparaissent comme un prétexte pour favoriser la violence et la déstabilisation. Les dirigeants de l'opposition savent qu'ils ont trop tardé, à cause de leurs divisions, à entamer les démarches légales nécessaires à l'organisation d'un référendum.

Voulant montrer sa force, l'opposition ne s'est pas contentée d'apporter les 200 000 signatures nécessaires et a apporté 1,8 million de signatures, dont beaucoup sont frauduleuses, rendant plus difficile et longue la vérification des signatures.

Les déclarations de Barack Obama « souhaitant » un changement de gouvernement, les propos du secrétaire exécutif de l'OEA, instrument de la politique de Washington dans la région, Luis Almagro menaçant le Venezuela de soumettre le pays aux sanctions prévues par la “Charte démocratique” de cette organisation et les appels de José Maria Aznar, dans le cadre du Sommet Concordia qui vient de se tenir à Miami, à une intervention militaire sont inquiétants. Ils viennent s'ajouter aux pressions exercées par les agences de notation qui dégradent le « risque pays » alors que le Venezuela a toujours respecté ses engagements envers les institutions financières.

Le coup d’État qui vient d'avoir lieu au Brésil montre que les droites latino-américaines ne reculent devant aucun obstacle et sont prêtes à passer par dessus la légalité.

Le président Nicolas Maduro a renouvelé l’État d'exception qui prévoit des mesures visant à apporter des solutions urgentes pour favoriser la relance de l'économie dans un contexte marqué par la chute des prix du pétrole. Cet État d'exception permet aussi de sanctionner ceux qui feraient obstacle à cette relance.

L'issue à la crise qui frappe le Venezuela ne peut être possible que dans le dialogue pour la recherche des solutions véritables aux problèmes du pays. Il est temps que le patronat et l'opposition acceptent de participer à trouver des solutions aux problèmes et renoncent au choix de faire tomber le gouvernement par la violence et l'organisation des pénuries.

Aujourd'hui, il s'agit de sauver la paix au Venezuela et d’écarter les risques de déstabilisation de la région. La solidarité avec le Venezuela passe par cette exigence de paix et la condamnation de la violence et de toute ingérence.

Source:

http://www.humanite.fr/la-solidarite-avec-le-venezuela-exigence-de-paix-et-condamnation-de-la-violence-et-de-lingerence-pcf

La solidarité avec le Venezuela : exigence de paix et condamnation de la violence et de l'ingérence

Partager cet article

Repost 0