Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Granma, 7 avril 2016

Caracas - L’alliance d'opposition vénézuélienne Table de l'Unité Démocratique (MUD) a demandé jeudi au Conseil National Electoral (CNE) de remettre les formulaires qui donneront le coup d'envoi au referendum révocatoire, une des mesures par lesquelles ils prétendent mettre en marche la "sortie" du gouvernement de Nicolás Maduro, a informé le secrétaire exécutif de la coalition Jesús Torrealba.

Le document prétend "exiger du CNE qu'il remette les formulaires pour la collecte des signatures de 1%, ce qui est le première condition requise pour ensuite obtenir les 20% de signatures nécessaires pour mettre en place le referendum révocatoire", a dit Jesús Torrealba.

Dans le cas de Maduro, élu en avril 2013, il y a 3 ans ce mois-ci qu'il est au pouvoir, c'est juste la moitié de son mandat présidentiel.

L'opposition vénézuélienne s'est proposé de mettre fin au gouvernement de Maduro avant la date prévue (2019) grâce à différents mécanismes comme l'amendement constitutionnel mais Maduro et d'autres autorités gouvernementales ont averti que seule la voie du referendum révocatoire ne sera pas considérée comme un coup d'Etat.

Pendant la jounée, il y a eu des affrontements entre les partisans du gouvernement et l'opposition quand ceux-ci se sont rendus au siège de l’organisme électoral.

Les affrontements, des coups et des jets de pierres, se sont produits aux abords du CNE. Selon des médias locaux, les partisans de l'opposition ont lancé des pierres contre les chavistes, déchaînant un choc sur lequel les autorités chavistes n'ont pas encore fait savoir s'il y avait des blessés.

La Constitution permet la révocation du Président à la mi-mandat. Cependant, pour cela, il faut réunir au moins 20% des signatures des électeurs inscrits sur les listes électorales dans un délai de 3 jours, selon le Conseil National Electoral. Si le nombre de signatures nécessaires est obtenu, le Conseil National Electoral a 15 jours pour les vérifier et les compter. Si le CNE considère la collecte de signatures comme valide, il peut convoquer le referendum révocatoire dans un délai de 90 jours.

Pour que ce processus soit mis en oeuvre dans le cas du président Maduro, un nombre d'électeurs égal ou supérieur à celui qui l'a élu en 2013 doit voter, c'est à dire 7,5 millions. Si c'est le cas, le 10 janvier 2017 ou après, le Vice-président assume l'interim jusqu'à la fin du mandat.

Cependant, le Tribunal Suprême Electoral, la plus haute entité judiciaire, a la possibilité de déclarer la règle "anti-constitutionnelle".

Source en espagnol:

http://www.granma.cu/mundo/2016-04-07/oposicion-inicia-nueva-cruzada-contra-maduro-07-04-2016-22-04-20

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos - URL de cet article:

http://bolivarinfos.over-blog.com/2016/04/venezuela-nouvelle-croisade-contre-maduro-le-referendum-revocatoire.html

Venezuela: Nouvelle croisade contre Maduro avec le referendum révocatoire

Partager cet article

Repost 0