Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Caracas, 22 Jun. AVN.- Ce lundi, la présidente du Conseil National Electoral (CNE), Tibisay Lucena, a dénoncé une campagne de discrédit contre cette institution, soutenue par des secteurs politiques du pays.

Dans une conférence de presse au siège du Pouvoir Electoral à Caracas, elle a souligné qu'alors que le CNE s'est consacré à travailler sur l'emploi du temps électoral de cette année, des porte-paroles et des organisations politiques ont mis en marche une campagne pour discréditer le travail de l'organisme qu'elle préside et provoquer des tensions au Venezuela.

"Certains porte-paroles politiques et certaines organisations dont les intérêts ne sont pas de l'ordre électoral ont développé toute une campagne pour discréditer cette institution et générer des tensions politiques dans le pays, autour de spéculations, de manipulations et de mensonges", a-t-elle expliqué dans une émission de Venezolana de Televisión.

De même, elle a déclaré que des secteurs politiques ont promu des actions violentes dans les endroits préparés par le CNE pour les journées d'actualisation, de déplacement et d'inscription au Registre Electoral qui ont commencé le 2 février et s'achèveront le 8 juillet prochain.

"Ils névrosent le pays avec cette réalité virtuelle malgré les activités dont nous faisons systématiquement la publicité", a déclaré Lucena.

Elle a affirmé, de plus, que cette année seront maintenues les mêmes 87 circonscriptions électorales qu' en 2010.

"Il n'y a pas eu de changements qui méritent une nouvelle distribution. La seule variation est liée aux mouvements intérieurs de a population dans le pays. Les circonscriptions sont les mêmes que celles qui nt été utilisées en 2010, nous l'avons dit au moment opportun et, cependant, ils développent toute une campagne alarmiste, je dirais, de discrédit du CNE", a-t-elle ajouté.

Récemment, lors d'une session ordinaire, l'Assemblée Nationale en session plénière a aussi dénoncé une campagne de discrédit contre le Conseil National Electoral et approuvé à un projet d' accord en soutien à la présidente de cette institution, Tibisay Lucena, qui a été victime d'agressions de la part du gouverneur de droite de Miranda, Henrique Capriles.

Capriles a diffusé sur Twitter des images utilisées sur le réseau social pour émettre des messages agressifs contre Lucena et le système électoral vénézuélien, reconnu dans le monde entier pour sa sécurité, sa fiabilité et sa précision dans la totalisation des résultats des élections.

Le projet d'accord en dédommagement de la Présidente du Pouvoir Electoral approuvé au Parlement National condamne le harcèlement, l'outrage et l'humiliation que des porte-paroles de la droite vénézuélienne ont fait subir aux femmes qui occupent des charges dans les organismes d'Etat.

traduction Françoise Lopez

source en espagnol:

http://www.avn.info.ve/contenido/tibisay-lucena-denuncia-campaña-desprestigio-contra-cne

URL de cet article:

http://cubasifranceprovence.over-blog.com/2015/06/venezuela-une-campagne-contre-le-conseil-national-electoral.html

CAMPAGNE CONTRE LE CONSEIL NATIONAL ELECTORAL AU VENEZUELA
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :