Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

traduction Françoise Lopez

Caracas, 8 janvier AVN - Avec des élections parlementaires dans l'air, l'opposition vénézuélienne se dispute encore plus que ce qu'elle fait depuis plusieurs mois et maintenant, a un nouveau motif de désaccord: l'absence de ses députés au Parlement, une faute qui sera prise en compte par le coeur de ce qu'on appelle la Table de l'Unité Démocratique (MUD) pour écarter des candidatures de députés d'opposition désireux d'être réélus.

En 2014, l'alliance conservatrice a enregistré une moyenne de 40,66% d'absence aux sessions plénières du Parlement et 80% dans le travail parlementaire des 15 commissions permanentes du Parlement, selon des chiffres présentés lors de l'installation de la période de sessions de 2015.

Le Règlement Intérieur de l'Assemblée Nationale (AN), dans son article 13 sur les devoirs des députés, indique dans son paragraphe 4 que les parlementaires doivent "être assister en temps voulu et rester aux sessions de l'AN, aux commissions et sous-commissions, sauf pour des raisons justifiées, auquel cas il devra garantir l'incorporation de son suppléant", une norme qui n'a pas été attaquée par le bloc de droite.

Ces absences au Parlement ont provoqué de nouvelles disputes à l'intérieur de la MUD dont le coeur prendra en compte le taux de présence pour qu'un député puisse se représenter aux élections parlementaires prévues pour cette année.

Omar Al Atrache, jeune porte-parole du Copei, considère que les 65 députés actuels de la MUD ne peuvent pas aspirer à se représenter "s'ils vont manquer 50% des sessions, ils se moquent du peuple", a-t-il écrit sur son compte Twitter @AlatracheOmar.

"Pourquoi se représenter s'ils ne font rien et s'ils n'assistent pas aux sessions et aux commissions parlementaires", a dit pour sa part le député du parti Un Nuevo Tiempo, Stalin González, à un journal.

Face à l'absentéisme de l'opposition, le secrétaire général d'Acción Democrática (AD), Henry Ramos Allup, a qualifié "d'abominable" le fait que pour les prochaines élections, certains "candidats secrets cherchent des avantages dans des listes et des circuits (électoraux)" sur @hramosallup.

Le président de l'AN, Diosdado Cabello, a présenté dans une émission de télévision la liste des députés avec leur moyenne respective d'absence et les meilleurs taux sont ceux de Jacinto Romero con 100%, Enrique Mendoza (97,92%), Eduardo Gómez Sigala (58,33%), Miguel Ángel Rodríguez (54,17%), Hiram Gaviria (50%) et Alfonso Marquina (45,83%).

Les suivent, Carlos Berrizbeitia (43,77%), Morel Rodríguez (41,67%), Americo De Grazia (41,67%), Elías Matta, (39,58%), Francisco Soteldo, (39,58%), Guillermo Palacio (37,50%), Rodolfo Rodríguez (35,42%), Richard Blanco (31,25 %), Enrique Márquez (31,25%), Andrés Velázquez (29,17%), Julio Borges (27,08%), Ismael García (27,08%), Dinorah Figuera (25%) et Antonio Barreto Sira (25%), entre autres.

L'absentéisme de l'opposition au Parlement n'est pas une nouveauté. En 2005, ils ont même décidé de ne pas participer aux élections législatives.

En mars 2013, beaucoup d'entre eux ont été absents à la session extraordinaire de prestation de serment du Président Nicolas Maduro, procédé qualifié par le président de la MAS, Segundo Meléndez, d'inacceptable. il l'a comparé au fait "d'abandonner le jeu de base-ball quand nous allons perdre, simplement parce que les résultats ne nous sont pas favorables".

Pour cette année qui commence, malgré les fortes divisions internes, la droite se propose d'atteindre un "changement politique" à l'AN, comme le déclare avec insistance Tomás Guanipa, secrétaire général de Primero Justicia qui cependant a été absent du travail parlementaire pendant l'année 2014, comme l'a mis en évidence son indice d'absence de 29,17%.

Source en espagnol:

http://www.avn.info.ve/contenido/derecha-se-muerde-cola-sus-inasistencias-al-parlamento

URL de cet article:

http://cubasifranceprovence.over-blog.com/2015/01/venezuela-la-droite-se-mord-la-queue-avec-ses-absences-au-parlement.html

Venezuela: les absences de la droite à l'Assemblée
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :