Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

traduction Françoise Lopez

Caracas, 24 décembre AVN - Nombreuses ont été les résolutions de pays ou d'instances internationales qui ont condamnées les sanctions imposées par le Gouvernement des Etats-Unis au Venezuela ou qui démontrent la solidarité des peuples face aux prétentions impériales qui cherchent à déstabiliser des gouvernements légitimes.

Jeudi dernier, le président des Etats-Unis, Barack Obama, a signé une proposition de loi approuvée par le Sénat nord-américain avec laquelle il prétend sanctionner le Venezuela pour de soi-disant violations des Droits de l'Homme de ceux qui ont contribué à freiner les actes d evandalisme et les actes terroristes promus par des partis politiques et des secteurs d'extrême droite qui ont fait 43 morts par assassinat.

Après l'approbation de l'avant-projet de loi par le Sénat étasunien, le 8 décembre dernier, les pays membres de l'Alliance Bolivarienne pour les Peuples de Notre Amérique - Traité de Commerce des Peuples (ALBA-TCP) ont émis un communiqué dans lequel ils ont exprimé leur position à ce sujet, en disant sue cela "constitue un encouragement à la déstabilisation de la République Bolivarienne du Venezuela et ouvre les portes à des actions anticonstitutionnelles contre le Gouvernement légal et légitimement élu du Président Nicolas Maduro Moros".

L'ALBA-TCP, de plus, a considéré comme surprenant que Washington "prétende sanctionner des citoyens d'un pays souverain au nom des droits de l'homme juste quand la Commission de Renseignement de son propre Sénat vient de révéler un rapport sur les honteuses méthodes utilisées par l'Agence Centrale de Renseignement des Etats-Unis, comprenant des tortures brutales et des actions dégradantes contre des suspects détenus arbitrairement dans des prisons illégales tout autour du monde et quand la violence policière est une pratique habituelle contre les Afro-Américains dans ce pays."

Une autre des instances de la région qui s'est prononcée avant qu'Obama ait signé les sanctions fut le Marché Commun du Sud (MERCOSUR) dont les présidents des pays membres ont exhorté le Gouvernement des Etats-Unis à s'abstenir de mettre en marche des actions interventionnistes au Venezuela.

A l'occasion du XLVII° Sommet Présidentiel du MERCOSUR qui s'est tenu au Centre Culturel et des Conventions La Vieja Usina de Paraná, en Argentina, les présidents du bloc régional ont émis une déclaration spéciale dans laquelle sils réaffirment que "l'application de sanctions unilatérales, comme celles prévues dans cette Loi, portent atteinte au principe de non intervention dans les sujets intérieurs d'autres Etats et ne contribuent pas à la stabilité, à la paix sociale et à la démocratie au Venezuela."

Les communiqués d'instances d'envergure mondiale ont continué après la signature d'Obama des sanctions proposées par le Sénat contre le Venezuela. Le Mouvement des Pays Non Allignés (MNOAL) composé de 120 pays, dans sa résolution, a averti que la politique unilatérale de la Maison Blanche contre le Venezuela a "pour but d'affaiblir sa souveraineté, son indépendance politique et son droit à la libre détermination, en claire violation du Droit International".

"Le Bureau de Coordination du Mouvement des Pays Non Alignés rejette catégoriquement la décision du Gouvernement des Etats-Unis d'imposer des mesures coercitives unilatérales contre la République Bolivarienne du Venezuela", ont-ils précisé.

Cette position a été partagée par le Groupe des 77+ la Chine (G77+Chine) composé de 134 pays qui ont demandé l'abrogation de cette mesure.

"Le Groupe des 77+ la Chine exprime son ferme rejet des sanctions unilatérales imposées à la République Bolivarienne du Venezuela soeur par le gouvernement des Etats-Unis d'Amérique. nous réaffirmons, de même, la Déclaration adoptée lors du Sommet des Chefs d'Etat et de Gouvernement du Groupe des 77+ la Chine qui a eu lieu à Santa Cruz de la Sierra, dans laquelle on condamne l'imposition de lois et de règlementations d'application extra-territoriale et de toutes les formes de mesures économiques coercitives, y compris les sanctions unilatérales contre despays en développement", note le communiqué.

Les présidents de nations comme la Bolivie, Cuba, la Russie, l'Argentine et l'equateur se sont aussi manifestés contre les mesures et en solidarité avec le président Maduro et le peuple vénézuélien, face à ces tentatives de déstabilisation.

Une nouvelle escalade impérialiste

Après la promulgation des sanctions, le président de la République, Nicolas Maduro, a exprimé avec emphase son rejet et a qualifié cette action de nouvelle escalade de mesures prises par l'élite impériale étasunienne contre le Venezuela.

"Les impérialistes du nord, par n'importe quelle voie, continueront à échouer, notre Amérique plus jamais ne sera la colonie de personne, nous le jurons et il en sera ainsi", a-t-il signalé en affirmant que le gouvernement des Etats-Unis "a fait un faux pas contre notre Patrie en signant les sanctions malgré le rejet national et continental."

Lundi dernier, Carmen Luisa Velásquez de Visbal, ambassadrice alterne de la mission du Venezuela devant l'Organisation des Etats Américains (OEA) a demandé à cette instance d'émettre une déclaration au sujet du rejet des "sanctions unilatérales contre des pays souverains".

Cette demande a été faite pendant le conseil permanent extraordinaire convoqué pour traiter la nouvelle étape des relations entre Cuba et les Etats-Unis.

Pour sa part, l'ambassadeur du Venezuela devant l'Organisation des Nations Unies (ONU), Samuel Moncada, a aussi dénoncé récemment le fait que ces sanctions font partie d'une campagne financière, politique et économique contre le pays dont le seul but est de justifier une intervention.

source en espagnol:

http://www.avn.info.ve/contenido/venezuela-recibe-espaldarazo-mundial-ante-sanciones-injerencistas-estados-unidos

URL de cet article:

http://cubasifranceprovence.over-blog.com/2014/12/le-venezuela-re9oit-une-consecration-mondiale-face-aux-sanctions-d-ingerence-des-etats-unis.html

Venezuela: soutien international face aux sanctions des Etats-Unis
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :