Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

traduction Françoise Lopez

Caracas, 1° décembre AVN - Ce lundi, des membres du Comité des Familles des Victimes des Guarimbas et du Coup d'Etat Continuel sont venus au siège de la Coordination du Système des Nations Unies au Venezuela, présidée par Niky Fabiancic, où ils ont ils ont manifesté le besoin d'être écoutés et de diffuser la vérité au monde.

Désiré Cabrera, membre du comité, a mis l'accent sur l'importance du fait que "les faits soient bien vérifiés et qu'on écoute les victimes" et il a jouté que pour cela, il faut que le Système des Nations Unies fasse les démarches pertinentes pour que le Comité des Familles des Victimes ait un droit de parole devant l'Organisation des Nations Unies (ONU).

De même, ils ont manifesté leur condamnation de l'opinion assumée par le Groupe de travail sur les Détentions Arbitraires de l'ONU, le 26 août dernier, et celle exprimée dans le communiqué diffusé par le Haut Commissariat, le 20 octobre dernier, dans lequel on demandait à l'Etat vénézuélien la libération immédiate de Leopoldo Lopez, incarcéré à la prison de Ramo Verde pour les violences enregistrées le 12 février dernier, quand des groupes de choc ont attaqué le siège du Ministère Public après une marche convoquée par celui-ci, après laquelle ont été assassinées 2 personnes.

"En notre condition de victimes, nous demandons que les faits soient vérifiés, qu'on écoute les victimes. Nous demandons aussi que les opinions ne soient pas partiales, qu'on écoute les victimes, les personnes qui ont été attaquées dans ces événements, par cet appel à exécuter des actes de vandalisme contre les Vénézuéliens", a-t-il réaffirmé.

Le comité regroupe plus de 60 membres des familles des 43 Vénézuéliens assassinés au cours des guarimbas qui ont servi à l'extrême droite à perpétrer des actes de vandalisme et des actions fascistes entre le 1é février et la mi-juin de cette année.

La visite à la Coordination du Système des Nations Unies au Venezuela s'est déroulée après une réunion qu'ils ont eue avec le représentant régional pour l'Amérique du Sud du Haut Commissaire aux Droits de l'Homme des Nations Unies, Amerigo Incalcaterra, au Chili, à qui ils ont exposé les cas de violence et ont affirmé la nécessité de diffuser la vérité sur les violences perpétrées par l'extrême droite au Venezuela.

Cependant, Yendry Velasquez - veuve de Ramso Ernesto Bravo, un capitaine de la Garde Nationale Bolivarienne assassiné par arme à feu - a mentionné le fait que les campagnes internationales ont rendu l'opinion favorable aux assassins, c'est pourquoi sa principale demande est que l'autre partie aussi soit appelée à se manifester.

Source en espagnol:

http://www.avn.info.ve/contenido/comité-v%C3%ADctimas-solicitó-ante-coordinación-del-sistema-onu-difusión-verdad

URL de cet article:

http://cubasifranceprovence.over-blog.com/2014/12/venezuela-le-comite-des-victimes-des-guarimbas-demande-a-l-onu-la-diffusion-de-la-verite.html

Venezuela: LE COMITE DES VICTIMES DES GUARIMBAS DEMANDE A L'ONU LA DIFFUSION DE LA VERITE
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :