Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Caracas, 25 juillet AVN - Le vice-chancelier vénézuélien pour l'Europe, Calixto Ortega, a indiqué que les preuves données par les autorités hollandaises pour avoir arrêté provisoirement, mercredi dernier, à Aruba, le major général Hugo Carjaval, diplomate vénézuélien, "sont sans fondement et n'ont aucune force pour prendre une décision de cette nature".

Ortega, qui se trouve sur l'île antillaise, a précisé dans des déclarations à Telesur que l'équipe d'avocats de Carjaval et de la Chancellerie du Venezuela ont pu évaluer les éléments probatoires après avoir pu les traduire et les lire.

Il a expliqué que dans la soirée a eu lieu l'audience au cours de laquelle la juge a décidé "de se donner quelques jours pour pouvoir étudier en profondeur tous les éléments qui découlent, par exemple, de la Convention de Vienne qui établit des conditions qui ont été parfaitement respectées" au moment de la nomination de Carjaval comme consul à Aruba.

Il a précisé que parmi les documents présentés se trouve "le Jurnal Officiel du Venezuela avec la nomination signée par le chancelier Elias Jaua". De même, il a ajouté que "la convention établit aussi que les privilèges et les immunités dont jouissent les fonctionnaires prennent effet à partir du moment où la personne entre dans le pays".

"Le statut de diplomate de Carjaval n'a jamais été mis en doute. Par conséquent, son arrestation est illégale, illégitime et nous la considérons comme un enlèvement politique. Malheureusement, cela aura des conséquences et les relations entre le Venezuela et Aruba dans différents domaines se détérioreront" à cause de ce qui est arrivé, a affirmé le vice-chancelier.

En ce qui concerne la procédure d'extradition demandé par les Etats-Unis, Ortega a indiqué qu'il faut démontrer avec des preuves fondées la pertinence de cette procédure.

Il a ajouté que l'équipe d'avocats de la défense sont en train d'analyser "toutes les options dans le but d'introduire des recours au niveau national (à Aruba et en Hollande) sans écarter des actions dans les instances internationales."

Traduction Françoise Lopez - Cuba Si France Provence

Source: AVN

LES PREUVES INVOQUEES POUR L'ARRESTATION DE CARVAJAL SONT SANS FONDEMENT
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :