Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Caracas, 28 juillet AVN - En respectant l'héritage du leader de la Révolution Bolivarienne, Hugo Chavez, le Venezuela remet ce mardi la présidence tournante du Marche Commun du Sud (MERCOSUR) à la République soeur d'Argentine avec une gestion caractérisée par des programmes sociaux comme point de départ au renforcement du développement soutenable pour promouvoir le Bien Vivre dans la région.

Ce 29 juillet, Caracas est le siège du Sommet Présidentiel du MERCOSUR, formé par le Venezuela, l'Argentine, le Brésil, le Paraguay et l'Uruguay.

Lundi, dans une note de presse, la chancellerie vénézuélienne rappelle que depuis que la Patrie de Bolivar est entrée dans le bloc, le 30 juillet 2012, s'est faite sentir la nécessité d'approfondir l'union entre les organismes régionaux pour former un bloc continental qui permette aux pays latino-américains et caribéens d'agir ensemble en faisant prévaloir leur souveraineté et leur indépendance face aux pouvoirs coloniaux des puissances occidentales.

Le 12 juillet de l'année dernière, au sommet présidentiel qui a eu lieu à Montevidéo, Uruguay, le président Nicolas Maduro a reçu la présidence tournante de cet organisme de la part de son homologue José Mujica.

Dans son discours, Maduro a mis en avant les orientations laissées par Chavez en signalant que durant son exercice de la Présidence tournante du MERCOSUR, il a donné la priorité à tous les mécanismes qui faciliteraient l'intégration en matière de production, en matière sociale, ouvrière et politique, en plus d'avoir activé le fonctionnement de la Banque du Sud pour promouvoir le financement de divers projets économiques, industriels, commerciaux et d'infrastructures, note le texte diffusé par la chancellerie vénézuélienne.

De plus, le Chef de l'Etat a mis en oeuvre la construction d'une zone économique complémentaire entre le MERCOSUR, l'Alliance pour les Peuples de Notre Amérique (ALBA) et le boc énergétique Pétrocaribe, ainsi que la réalisation du Sommet Social qui permette l'application de normes favorisant le développement des peuples, l'éradication de la pauvreté et des inégalités sociales.

Le Venezuela a aussi promu des forums d'entreprises pour le développement de la production dans le MERCOSUR de façon équitable.

Une zone sociopolitique.

On a proposé de former le MERCOSUR Afro-descendants, de créer une campagne pour garantir l'action et la visibilité de l'adulte majeur, pour intensifier les efforts pour le maintien et la défense de la condition d'exclusivité dans la poursuite pénale des Ministères Publics du MERCOSUR et pour la protection de la femme.

Les délégations ont aussi analysé les mécanismes de coordination et de coopération entre les systèmes nationaux de gestion des risques, la défense et la protection civile et l'aide humanitaire.

Les pays du MERCOSUR ont analysé des thèmes dirigés vers l'établissement de mécanismes multi-latéraux pour faciliter l'assistance dans des domaines comme le développement social, éducatif, culturel, dans le domaine de la santé, du droit d ela femme et dans le lancement du MERCOSUR Indigène.

Dans le domaine politique, se détache la rencontre des Experts en Sécurité Informatique qui ont pour mission de proposer de nouveaux mécanismes dans le domaine informatique pour contrecarrer les actions d'espionnage des pays du MERCOSUR, principalement celles qui proviennent des organismes de renseignement des Etats-Unis.

Une des innovations dans le secteur social a été le lancement de ce qu'on appelle le MERCOSUR Indigène, formé par les autorités des peuples indigènes originaires des pays du bloc dont la première réunion a eu lieu à Ciudad Bolivar, Venezuela, où a été souscrite la Déclaration dans laquelle ils s'engagent à exécuter "Le Plan d'Action de Ciudad Bolivar pour le MERCOSUR Indigène" pour établir des liens de coopération des différents peuples indigènes de la sous-région.

Dans la domaine social, éducatif et de la santé, on a aussi approuvé l'élaboration d'un projet régional pour l'éradication de la faim (2014-2017), la création d'un programme d'Alphabétisation et de post-alphabétisation qui permette d'éradiquer l'analphabétisme des pays de ce bloc, selon les objectifs mis en place avec le Développement du Millénaire, l'Education pour Tous et le Programme Stratégique d'Action Sociale; Mettre en pratique le Système Intégré de Mobilité dans le domaine éducatif, les "Directives politiques et d'Egalité d eGenre du MERCOSUR" et impulser un Corridor artistique que encourage les échanges et la circulation d'artistes et de biens culturels.

Domaine institutionnel.

Dans le domaine des institutions, les autorités de l'Argentine, du Brésil, du Paraguay, de l'Uruguay et du Venezuela ont mis en place des stratégies pour avancer dans une intégration plus profonde dans les activités en matière de sécurité, d'énergie, d'économie trans-frontalière, de chaîne productives du tourisme, de transport de personnes et de marchandises, de migration et de technologie informatique, ajoute la note.

Un autre aspect important est le contrôle des projets et des accords de coopération internationale en matière pénale et la présentation d'un projet destiné à améliorer le système pénitentiaire dans les pays membres de plein droit du MERCOSUR et dans les Etats Associés, dans le but de créer un mécanisme multilatéral qui permette l'unification des critères entre les autorités dans ce domaine.

Les états associés du MERCOSUR sont la Bolivie, la Chili, la Colombie, l'equateur, la Guyana, le Suriname et le Pérou.

En ce qui concerne le domaine migratoire, on a décidé d'unification des critères au Forum Spécialisé dans le domaine Migratoire ainsi que l'échange d'information sur les conditions légales pour le voyage des mineurs et les listes de passagers qui voyagent par les différents moyens de transport dans les nations qui font partie du MERCOSUR.

Domaine commercial et économique.

Pendant la présidence tournante du Venezuela, le Gouvernement Bolivarien a mis en avant des thèmes qui permettent au MERCOSUR d'élargir la capacité économique des pays en favorisant les peuples latino-américains et caribéens.

Un de ces thèmes concerne la création d'une Zone Economique Complémentaire entre les nations membres de l'ALBA, du CARICOM, de Pétrocaribe et du MERCOSUR dans le but de consolider une région qui se consacre à établir des mécanismes économiques, financiers et commerciaux qui contribuent à élever et à développer un processus d'industrialisation propre à l'Amérique Latine et aux Caraïbes.

D'autres thèmes traités dans ce chapitre se réfèrent à l'unification des administrations douanières, à l'établissement de garanties en ce qui concerne le transport douanier, à établir un centre d'information sur les opérations commerciales de chacun des Etats membres, à établir un tarif douanier commun pour faciliter le transport de produits, à équilibrer les indices macro-économiques pour éliminer les déséquilibres produits par les asymétries, à unifier les statistiques fiscales, monétaires, et du secteur externe du MERCOSUR, à accélérer l'intégration financière et à consolider la productivité pour renforcer la construction du profil d'exportateur du Venezuela vers ce bloc du sud et vers le monde.

Traduction Françoise Lopez - Cuba Si France Provence

Source: AVN

Le Venezuela remet la présidence du Mercosur avec des réussites sociales et une plus grande unité régionale
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :