Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 
http://www.ecestaticos.com/image/clipping/47263cb5812b8d9f762074a4b2c66544/rajoy-y-aznar-conversan-brevemente-antes-de-la-clausura-del-campus-faes.jpg
Rajoy y Aznar, artífices de la guerra sucia del PP contra Venezuela.
- See more at: http://percy-francisco.blogspot.fr/2014/07/el-pp-y-su-guerra-sucia-contra-venezuela.html#sthash.UWz9oWpt.dpuf

Rajoy et Aznar, artifices de la salle guerre contre le Venezuela

 

Il n'y a rien d'insolite quand il s'agit d'intolérants et d'obstinés. De même, des nouvelles comme celle-là peuvent surprendre celui qui garde les pieds sur terre. Il en résulte donc que l'ultra-conservateur, corrompu et contesté Parti Populaire (PP) espagnol a fini par accorder le II° Prix Oswaldo Paya sans aucun mérite à la coalition Mesa de la Unitad Democratica du Venezuela (MUD) que - en ignorant d'un trait de plume le peuple vénézuélien - il considère comme "le principal stimulant de la démocratie et du respect des droits de l'homme" dans cette nation.

Les flatteries démesurées à la MUD et à son secrétaire général, Ramon Guillermo Aveledo, ne sont pas dues au hasard. Le PP a toujours été un ennemi acharné et un détracteur de la Révolution Bolivarienne. Pour le PP, les laquais de la vieille, discriminatoire et excluante IV° République, sont à l'heure actuelle les uniques représentants de la démocratie et des droits de l'homme, bien entendu, selon la doctrine des idéologues les plus obstinés du capitalisme.

La pensée de la MUD n'entraînera jamais un attachement réel à la souveraineté nationale. elle n'est pas non plus garante d'un avenir prospère pour chaque Vénézuélien, sauf pour l'oligarchie.

Le PP n'a pas caché, lors de l'annonce du prix, son alignement sur la droite vénézuélienne, en particulier sur ces partis de type fasciste qui composent la MUD, comme Primero Justicia et Volonté Populaire.

 
 
FAES participa en Venezuela en el 30 Aniversario de Cedice Libertad
De izq. a dcha. Cayetana Álvarez de Toledo, Antonio Ledezma, Javier Zarzalejos, Corina Machado, Guillermo Hirschfeld y Antonieta Mendoza, madre de Leopoldo López, durante evento por  en el 30 aniversario de  CEDICE Libertad

S'il restait une once de pudeur à Aveledo, jamais il n'accepterait un prix qui a honoré un mercenaire mort, utilisé comme drapeau douteux et provenant d'une organisation cataloguée comme corrompue et chargée de soumettre le peuple espagnol à une profonde crise économique et sociale dans laquelle priment le chômage, l'augmentation des indices de pauvreté et l'exclusion sociale. L'accepter signifierait partager les mêmes idéaux d'une démocratie perverse.

Aveledo et les membres de la MUD ignorent-ils comment le PP a vu beaucoup de ses dirigeants arrêtés pour corruption comme cela est arrivé depuis 2009? Ignorent-ils aussi que le PP a été un fervent sponsor des plans de déstabilisation contre des nations comme Cuba et leur propre pays?

Le PP a été un agent de l'ingérence envers Cuba et le Venezuela. On se souvient encore comment le CNE vénézuélien lui a refusé l'accréditation comme observateur politique et a expulsé du pays, en février 2009, le député européen provocateur espagnol suppôt du franquisme Luis Herrero qui a osé intervenir dans les sujets internes du pays dont il prétendait observer les élections.

De même, le PP s'est chargé de manipuler le résultat des élections d'avril 2012, en propageant des rumeurs sur une fraude qui n'existait pas et en incitant à la désobéissance sociale au Venezuela, rien moins que par la bouche de sa secrétaire générale populaire, Maria Dolores de Cospedal.

Le député européen Agustin Diaz de Mera, invité par la MUD en mission d'accompagnement pour surveiller les élections vénézuéliennes et qui a essayé à tout prix d'imposer la matrice d'opinion du triomphe d'Henrique Capriles et d'une fraude des forces bolivariennes, a réalisé ce même travail de déstabilisation.

Le PP, dans ce cas, a employé Diaz de Mera, un ex chef de la police qui a diffusé des mensonges sur la participation de l'ETA dans les attentats fatidiques du 11.M.

Cependant, la principale responsabilité du PP a été son soutien inconditionnel aux putschistes, aussi bien en 2002 - quand José Maria Aznar a soutenu le coup d'Etat de 2002 contre le Commandant Hugo Chavez - que dans la continuelle incitation et le soutien aux factions fascistes actuellement dans la MUD.

On se souvient aussi de l'implication de José Maria Aznar dans le soutien aux dirigeants de droite comme Julio Borges, président de Primero Justicia (PJ), Omar Barboza, de Un Nuevo Tiempo (UNT) et Luis Ignacio Planas (COPEI) au siège de la FAES, en février 2012, comme l'a dénoncé Perez Pirela dans Cayendo y Corriendo, une émission diffusée par VTV. A aussi été mis à jour le réseau d'attaque idéologique "Europe-Cuba NGO Network" composé d'un réseau d'ONG qui servent de couverture aux services de renseignement impériaux et à des partis européens d'extrême droite.

 
Ramón Muchacho,  de Primero Justicia y Julio Borges,  con el presidente del gobierno de España, Mariano Rajoy, y el expresidente de Chile, Sebastián Piñera, la clausura de la undécima edición del Campus Faes en Madrid, España.

La porcherie fasciste de la droite vénézuélienne, bigote et hypocrite, obtient un nouveau prix pour son indignité. Dans celui-ci s'exprime tacitement une consécration des plans fascistes contre le peuple vénézuélien, l'ingérence la plus louche et insolente ainsi qu'un nouveau chapitre de l'attaque idéologique contre le gouvernement de Nicolas Maduro.

Percy Francisco Alvarado Godoy

Traduction Françoise Lopez - Cuba Si France Provence

http://percy-francisco.blogspot.fr/2014/07/el-pp-y-su-guerra-sucia-contra-venezuela.html

LE PP ESPAGNOL ET SA SALE GUERRE CONTRE LE VENEZUELA
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :