Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Caracas, 27 juillet AVN - Le président de la République, Nicolas Maduro, a considéré comme un succès diplomatique la libération d'Hugo Carjaval, qui a été privé de liberté le 2" juillet dernier par les autorités d'Aruba en violation du Droit International et en particulier de la convention de Vienne Sur les Relations Diplomatiques de 1961.

"Pour nous, c'est une grande satisfaction, une grande tranquillité", que Carjaval soit de retour en territoire vénézuélien, a déclaré Marudo pendant une pause au cours du III° congrès du Parti Socialiste Uni du Venezuela qui se tient jusqu'au jeudi 31 juillet au Théâtre Teresa Carreño, à Caracas.

Il a souligné que les mafias de Miami, Etats-Unis, ont monté de fausses affirmations pour arrêter le diplomate qui, au moment où il exerçait en tant que chef de la Direction du Renseignement Militaire, a réussi à présenter aux gouvernements de Colombie et d'Amérique du Nord 75 chefs du trafic de drogue.

Face aux prétentions capitalistes d'en finir avec la Révolution Bolivarienne en attaquant ses membres, Maduro a affirmé que ce dimanche, "on a démontré qui peut le plus, la vérité du Venezuela peut plus que n'importe quel montage et il est ici. Nous souhaitons la bienvenue à notre camarade, le Major Général (Carjaval) et nous remercions Dieu de nous avoir permis de régler par la voie diplomatique ce conflit qui couvait."

"Vous savez que nous, les Vénézuéliens, sommes les fils de Bolivar et de Chavez et quand il s'agit de défendre l'honneur et la vie d'un combattant de notre patrie, nous sommes capables d'aller plus loin que tout mais nous sommes aussi capables d'agir par la voie pacifique."

En ce sens, il a remercié le Royaume des Pays Bas pour la "sagesse et le courage avec lesquels il a traité ce cas" pour "maintenir les règles du jeu qui garantissent la convivialité, la paix, qui est ce que nous souhaitons; vivre en paix, nous développer en paix et que le droit international soit respecté, les règles de convivialité, que cesse la campagne contre le Venezuela qui se développe depuis l'extérieur" et qui est alimentée par la droite néo-fasciste vénézuélienne.

Maduro a informé qu'il a donné l'autorisation à Carjaval d' entreprendre des actions légales contre "tous les apatrides qui viendront se joindre à la campagne contre son honneur et celui de sa famille".

Pour sa part, Carjaval a remercié le peuple vénézuélien pour sa solidarité et a ajouté que le peuple d'Aruba a manifesté son mécontentement face à l'ingérence qui est vécue dans l'île.

L'arrestation illégale de Carjaval, nommé en janvier dernier consul du Venezuela dans l'île, un territoire autonome du Royaume de Hollande, a été réalisée par les autorités hollandaises sur demande du gouvernement de Washington, Etats-Unis.

Sa libération a été connue ce dimanche, après que la Hollande ait envoyé un communiqué au Venezuela dans lequel elle reconnaissait son erreur.

La lettre du Royaume des Pays Bas dit: "en vertu de l'article 13 de l'accord consulaire, le chef d'une mission consulaire peut être admit provisoirement à exercer ses fonctions. Dans ce cas, sont applicables les dispositions de l'accord consulaire. Sur la base d ecet article, le royaume reconnaît que les dispositions d el'accord consulaire s'appliquent à monsieur Carjaval Barrios."

Le texte ajoute que "cela signifie que l'arrestation du 23 juillet fut une violation de son immunité. Le royaume se chargera de sa mise en liberté. Le royaume informe la République Bolivarienne du Venezuela que monsieur Carjaval Barrios, après sa libération, devra rentrer dans son pays."

Traduction Cuba Si France Provence

Source: AVN

Hugo Carjaval libéré
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :