Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

CUBA et le Venezuela ont mis en service une usine de production de vaccins de haute technologie, considérée comme l’une des installations pharmaceutiques les plus modernes d’Amérique latine.

Gerardo Briceño a souligné que l’Entreprise de production de médicaments biologiques est considérée comme un des piliers de l’indépendance pharmaceutique du Venezuela.

Gerardo Briceño, coordinateur du Plan producteur de vaccins du ministère vénézuélien de la Santé, a affirmé que l’Entreprise de production de médicaments biologiques contribuera au développement et à l’indépendance pharmaceutique du Venezuela, en facilitant la préparation de vaccins contre des maladies émergentes comme le tétanos et la diphtérie.

Selon le responsable du site, le Venezuela augmente le schéma de vaccination et environ 95 % de la population est protégée contre les virus et les bactéries.

Le coordinateur a également indiqué qu’en octobre prochain l’Entreprise socialiste de production de médicaments biologiques (Espromed Bio) commencera à distribuer dans le pays le premier lot de doses de vaccins DTP (diphtérie, tétanos et poliomyélite) sur les 120 millions de doses annuelles de produits biologiques et de vaccins prévus dans le plan de production d’Espromed Bio.

L'unité de production de haute technologie jouera un rôle essentiel dans la production de médicaments.

La nouvelle entreprise produira, entre autres, des sérums antivenimeux (biologiques à usage thérapeutique utilisés contre les morsures de serpent hautement vénéneuses) et antiscorpioniques (employés pour le traitement des piqûres de scorpion).

« Nous devrions disposer de certaines doses initiales de vaccins étiquetées et contrôlées pour septembre 2014, afin de commencer les vaccinations en octobre. De plus, nous envisageons de mettre au point un vaccin pentavalent (protection contre cinq maladies) entre décembre 2014 et mars 2015, conformément à notre système de régulation des médicaments », a-t-il ajouté.

Gerardo Briceño a précisé que la distribution des vaccins s’effectuera sur l’ensemble du territoire national à travers le système public national de santé.

La nouvelle unité devrait atteindre une capacité de production de 120 millions de doses annuelles de produits biologiques et de vaccins.

« Le ministère de la Santé mettra les vaccins à disposition de tous les Vénézuéliens par le biais de campagnes de vaccination », a-t-il dit. L’entreprise Espromed Bio est opérationnelle depuis peu de temps et est appelée à répondre à la demande nationale de vaccins. Sa création a été officiellement annoncée dans la Gazette officielle No 412.456, du 12 juin 2014.

Avec pour objectif de coopérer avec des nations soeurs en matière de santé, Espromed Bio a prévu d’affecter entre 20 et 30 % de sa production au marché international. À cet égard, Gerardo Briceño a signalé que l’entreprise envisage l’exportation de doses de vaccin vers des pays faisant partie du Marché commun du Sud (Mercosur), de l’Alliance bolivarienne pour les peuples de Notre Amérique (ALBA), et de PetroCaribe. (Cubadebate/AVN)

http://www.granma.cu/idiomas/frances/cuba-f/3jul-Cuba%20et%20le.html

CUBA ET LE VENEZUELA INAUGURENT UNE DES USINES PHARMACEUTIQUES LES PLUS MODERNES D'AMERIQUE LATINE
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :