Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Caracas - Presque 4 ans après que le Venezuela ait promulgué une loi spécifique qui interdit aux Etats-Unis de financer des groupes politiques dans le pays, certaines organisations d'opposition continuent à recevoir des millions de dollars pour troubler l'ordre intérieur.

Une enquête de l'agence étasunienne Associated Press a révélé que le Département d'Etat et le Fonds National pour la Démocratie (NED), une organisation sans but lucratif financée par le gouvernement, ont envoyé environ 7,6 millions de dollars à des organisations vénézuéliennes l'année dernière.

C'est 15% de plus que ce qui avait été autorisé en 2009. L'année suivante, l'Assemblée Nationale vénézuélienne a déclaré illégal ce type de financement qui sape la souveraineté nationale.

A Washington, le Sénat a à l'étude un projet de loi pour augmenter l'aide du Département d'Etat aux "groupes partisans de la démocratie au Venezuela" des 5 millions de dollars actuels à 15 millions, ceci faisant partie du durcissement de la politique face à l'actuel gouvernement de Nicolas Maduro.

La NED omet dans ses rapports annuels le nom des destinataires vénézuéliens et depuis 2010, le Département d'Etat n'identifie plus publiquement les groupes vénézuéliens qui reçoivent des fonds.

Cependant, il y a des preuves claires que la NED, avec les agences de renseignement des Etats-Unis, est impliquée dans la création et le financement de groupes comme Sumate, qui a participé activement à des violences au milieu de la dernière décennie.

Un des fondateurs de Sumate est précisément Maria Corina Machado, expulsée récemment de l'Assemblée Nationale et une des tête de file des dernières violences qui ont coûté la vie à des dizaines de Vénézuéliens.

Plusieurs gouvernements latino-américains ont également souffert de ce type d'actions de la part des Etats-unis, parmi eux cuba, où récemment a été rendu public un scandale qui implique l'Agence pour l'Aide Internationale (USAID) dans des activités subversives menées à l'aide des nouvelles technologies.

L'année dernière, la Bolivie a expulsé l'USAID de son territoire et a montré des preuves de ses activités pour faire tomber le gouvernement d'Evo Morales.

De même, l'Equateur a récemment interdit à cette institution de financer des projets dans le pays.

Taduction Cuba Si France Provence

Source: Granma

Comment les Etats-Unis financent l'opposition vénézuélienne
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :